Les Pros Isérois ! 
 Du tac au tac avec ... Philippe Godoy (ancien joueur pro passé par Grenoble)

Les Pros Isérois !
Tout le monde à Grenoble se souvient de Philippe Godoy (photo ci-dessus) qui a évolué au FC Grenoble Isère puis à l'Olympique Grenoble Isère de 1988 à 1996. Ce milieu de terrain offensif né le 23 avril 1971 était  devenu la coqueluche du public, brillant par sa percution offensive et sa vivacité évidemment, mais aussi grâce à l'amour qu'il portait pour son maillot. Celui de son club, sa ville.
Puis vint le temps de voler vers d'autres horizons. En France, à Alès d'abord. Puis à Brest et Tours. Avant de traverser l'Atlantique et de tenter sa chance à Cincinatti en 1999. Il y restera un an avant de rejoindre Milwaukee les 2 saisons suivantes. Et de poser ses valises durablement du côté d'Atlanta de 2002 à 2006. Les Silverbacks d'Atlanta, une équipe avec laquelle il connut d'ailleurs une vraie consécration.

Après ce passage réussi en Ligue professionnelle américaine, Godoy décide de revenir en France en 2006. Tournant une page dans sa carrière professionnelle, il signe à la surprise générale à l'AC Seyssinet. Les Verts évoluent encore à l'époque en Honneur et sont entraînés par le tandem Bernard Bouvard/Joël Votte. Une saison plus tard, il rejoint le club de La Valette évoluant en CFA2 et entraîné par Luigi Alfano, 
ancien rugueux défenseur de Toulon des années Courbis.
Mais il était dit que c'est dans un club de l'agglomération grenobloise que l'enfant du pays effectuera une dernière pige. Ses adieux à la compétition, il les fera donc à Seyssinet, en 2009, sans regret.

Depuis on avait perdu sa trace, jusqu'à ce qu'Annabelle Chamiot, étudiante grenobloise en journalisme, la retrouve pour le compte de www.footisere.com.

Annabelle Chamiot: Où en êtes-vous de votre carrière footballistique aujourd'hui ?
Philippe Godoy: "J'ai mis un terme à ma carrière professionnelle en rentrant des USA en 2006. J'avais un rêve: terminer ma carrière à Grenoble. Je suis rentré, j'ai vu un dirigeant du GF38 (NDLR Michel Rablat) que je ne connaissais pas et qui m'avait promis de me téléphoner mais il ne l'a pas fait. Cela aurait été la cerise sur le gâteau de finir ici car c'est mon club, ma ville, là où j'ai commencé. J'aurais même pû jouer gratuit pour rendre à Grenoble tout ce que ce club m'a apporté, tout ce que les supporters représentent pour moi. J'ai  raccroché définitivement les crampons au niveau amateur depuis mon dernier passage à Seyssinet en 2009."

Annabelle Chamiot: Suivez-vous toujours le football isérois ?
Philippe Godoy: "Bien sûr, notamment grâce à Internet et www.footisere.com ! Étant Grenoblois, c'est certain que je continue à suivre l'actualité locale, en particulier les clubs où j'ai évolué. J'ai toujours été fier de dire que j'étais de Grenoble. Cela a toujours été une fierté de représenter les Grenoblois partout où je suis passé, même aux USA."

Annabelle Chamiot: Que pensez-vous des résultats des clubs isérois en Coupe de France ? "
Philippe Godoy: "C'est très bien. Seyssinet fait un très bon parcours. Je leur souhaite d'aller très loin, de tout cœur. Car la Coupe de France c'est particulier. J'ai eu la chance d'aller loin quand j'évoluais en France, et ces souvenirs là restent gravés dans ma mémoire. D'autant plus qu'il y a beaucoup de très bons joueurs dans l'équipe actuellement. Alors pourquoi pas ?"

Annabelle Chamiot: Le GF38 était votre club de coeur, que pensez-vous de sa situation actuelle ?
Philippe Godoy: "C'est vrai mon club de cœur est Grenoble et il le restera à jamais. J'ai de très grands souvenirs sous ce maillot. La situation actuelle en Ligue 2 du GF38 n'est évidemment pas bonne, il ne faut pas se voiler la face. Il y a urgence maintenant, il faut absolument que les joueurs réagissent et que le club relève la tête."

Annabelle Chamiot: Seriez-vous prêt à revenir au GF38, mais dans l'encadrement si on vous le proposez ?
Philippe Godoy: "Bien sûr ! Quand on voit le staff technique qui compose les grands clubs, il y a toujours d'anciens joueurs qui sont issus de leur club, de leur région. Des hommes qui sont dans l'encadrement et qui apportent leur expérience car ils connaissent bien le contexte. La mentalité des gens de leur propre région est très importante, c'est un facteur à prendre en compte ..."

Annabelle Chamiot: Quels sont vos projets aujourd'hui ?
Philippe Godoy: "J'ai beaucoup voyagé ces dernières années, j'étais d'ailleurs il y a un mois encore du côté de Las Vegas. J'ai beaucoup de projets parmi lesquels m'installer aux Etats-Unis et entre autres, ouvrir un restaurant là-bas. "


Propos recueillis par Annabelle Chamiot