Coupe Gambardella 
 Coucou Tafer (GF38) : "Nous qualifier à Marseille ? Nous en sommes capables !"

Coupe Gambardella
Dernier rescapé isérois en Coupe Gambardella, les U19 du GF38 (crédit photo : Alain Thiriet) se rendront demain à Marseille affronter l'OM. Avec un enjeu important à la clé : la qualification pour les 16èmes de finale de l'épreuve.

Après avoir éliminé l'OL au tour précédent, la jeune garde grenobloise à une occasion de faire tomber un autre club prestigieux même si la partie ne sera pas facile face à un adversaire contre lequel les joueurs d'Abdel Coucou Tafer s'étaient inclinés lourdement en début de saison (4-0).

L'occasion pour nous de faire le point avec le coach grenobois.

Coucou Tafer, est-ce que ton groupe a digéré les péripéties de votre dernier voyage en Corse, à Furiani, en championnat (NDLR : match arrêté) ?
Abdel "Coucou" Tafer : "Je pense que ce qui s'est passé est encore dans la tête de mes joueurs. Une hostilité aussi débordante et injustifiée est à bannir des stades voir du Championnat.
Nous avons été mis dans des conditions exécrables, des insultes de toutes parts et de tous genres avec à la clé des jets de bouteilles et de pierres. Si cela devait encore se passer, je prendrais la même décision de rentrer aux vestiaires. Nous sommes très jeunes et recherchons à produire du jeu, pas à faire la guerre.
Comme cela nous a été dit, nous étions en Corse : est-ce que cela tendrait à dire que le football est différent là-bas ?
Le match contre Cannes fut par contre un match totalement opposé, avec beaucoup de respect de part et d'autre et le meilleur a gagné (NDLR : victoire 4-1 de Cannes)."


La décision sur le sort de cette rencontre a-t-elle été rendue par la FFF ? Envisagez-vous des recours ?
Abdel "Coucou" Tafer : "La décision sur les cartons rouges a été rendue : 2 matchs pour 2 cartons jaunes côté GF38, 3 matchs pour un rouge direct (agression) pour Furiani.
Nous devrions bientôt être convoqués à la FFF pour expliquer ce qui s'est passé, la date n'est pas connue aujourd'hui.
En rapport avec la sanction sur les cartons, j'appréhende la future décision sur les événements, mais en ce qui me concerne je sais que la bonne décision a déjà été prise."


A dix journées de la fin du championnat, ton équipe est 11ème (sur 14) du classement. Es-tu optimiste pour la suite ? Quelles vont être les clés pour assurer votre maintien ?
Abdel "Coucou" Tafer : "Il me semble avoir toujours connu la 11ème place. Ce qui est primordial c'est que 3 équipes soient continuellement derrière nous. Je reste très optimiste dans la mesure où les garçons restent concernés par le challenge, comme ils l'étaient pour la coupe contre Lyon. La difficulté est celle que nous vivons aujourd'hui : 2 suspendus et 2 blessés pour un effectif composé de joueurs 17 ans. Nous pouvons nous maintenir en gagnant les confrontations directes avec la réception de Lattes et Montferrand."

Pour revenir à l'actualité de ton équipe, vous avez un gros match à jouer dimanche, face à l'OM. Comment juges-tu cette formation olympienne ?
Abdel "Coucou" Tafer : "Cette formation olympienne nous est inconnue car l'OM est capable d'aligner une formation qui rivalise actuellement avec les meilleurs club mondiaux dans le tournoi NextGeneration et vient de se qualifier pour les 1/2 finale et jouera l'Inter Milan (NDLR : Voir l'article sur le tournoi Next Gen) !
La coupe Gambardella reste toujours un objectif majeur pour les clubs pros. Je pense que l'on va affronter une formation proche de celle qui a disputé ce prestigieux tournoi (NDLR : avec pourquoi pas Gadi et Omrani qui ont fait récemment des apparitions avec les pros ?)."


A l'aller, ton équipe s'était inclinée 4-0. Ce match, c'est avant-tout une revanche ?
Abdel "Coucou" Tafer : "C'était le premier match, notre équipe avait beaucoup de 17 ans et 3 semaines d’entraînement seulement. Aujourd'hui le groupe reste sensiblement le même en nombre de 17 ans mais a pris en maturité. C'est un match de coupe, tout se joue sur un seul match avec une qualification à la clé donc c'est un contexte complètement différent".

Qu'est-ce qui va faire la différence dans cette rencontre ?
Abdel "Coucou" Tafer : "Les efforts que nous allons mettre à la récupération du ballon, la réussite sur nos coups de pieds arrêtés, faire le minimum d'erreurs individuelles et l'enthousiasme que l'on va mettre pour jouer ce genre de match. Comme vous le voyez cela fait beaucoup de choses, mais nous en sommes capables."

De manière plus générale, le GF38 repart de zéro cette année,notamment en Seniors. Que t'inspire ce nouveau départ alors que nous sommes aujourd'hui à mi-saison ? Penses-tu qu'à court terme on puisse retrouver le club à un niveau plus conforme à son standard (National, Ligue 2) ?
Abdel "Coucou" Tafer : "Nous sommes en pleine reconstruction et ce que font les Seniors actuellement est formidable, même si . Nous devons aussi nous assurer que le groupe élite puisse s'appuyer sur une équipe réserve solide, des groupes de jeunes U19, U17, U15 qui jouent au niveau d'aujourd'hui pour pérenniser la valeur des équipes et se projeter sur quelques années pour retrouver la Ligue 2.
Nous avons des personnes de qualité et des passionnés à tous les niveaux : sportif, administratif, dirigeants. Le GF38 reste attrayant pour les jeunes de la région et le nombre d'inscrits pour les prochaines détections le prouvent."


Quel est le groupe que tu as convoqué pour demain ?
Abdel "Coucou" Tafer : "Je viens d'enregistrer une mauvaise nouvelle puisque Léo LETARE vient de se claquer ce matin à l'entraînement, avec la CFA2.
Sinon le groupe convoqué est le suivant :
Clément Durieu, Yacine Cheribet, Dalil Mechtaoui (cap.), Aziz Bouzit, Lucas Martorana, Matthieu Gourgand, Idriz Ozan, Alexandre Da Silva, Yanis Boutabla, Giorgi Assatiani, Abdoulaye N'Diaye, Christopher Assompi + + 2 joueurs U17 à désigner"


Retrouvez également l'interview du capitaine Mechtaoui sur le site Gre-Sports.com