Les Pros Isérois ! 
 Abdel Bouhazama (ASSE) : "Je suis toujours attaché à mon club de cœur, le GF38"

Les Pros Isérois !
Abdel Bouhazama, finaliste malheureux face à Monaco de la dernière édition de la Coupe Gambardella (photo : droits réservés)

Il aura marqué Grenoble de son empreinte en étant un élément essentiel de l'équipe de Patrick Parizon. Milieu de terrain de devoir non dénué d'indéniables qualités techniques, Abdel Bouhazama formait une paire de récupérateurs avec Olivier Saragaglia très appréciée par le public grenoblois. A 43 ans, il est désormais en charge des U19 nationaux de l'ASSE.
L'occasion pour nous de prendre un peu de ses nouvelles ...

Footisere.com : Abdel Bouhazama, tu es aujourd'hui entraîneur des U19 nationaux de l'ASSE. Peux-tu revenir pour nous sur ton parcours en tant que joueur et comment tu as atterri chez les Verts ?
Abdel Bouhazama : "Mon parcours est très simple, j'ai débuté à l'age de 8 ans au quartier du Village Olympique, à l'A.S.V.O puis à l'U.S.V.O., ensuite j'ai intégré le Norcap Olympique en Cadets et Juniors avec comme entraîneur Patrick Bel et M. Franck Germinario. Et en 1985 j'ai été sollicité par M. Roger Garcin qui m'avait conseillé d'intégrer le club du GF38, à l'époque c'était le FCGD, en compagnie d'un autre joueur, Jean-Michel Correnti. Et je dois beaucoup à M. Garcin puisqu'il est celui qui m'a permis de devenir joueur professionnel. Car j'ai évolué en Juniors puis j'ai commencé à m'entraîner avec le centre de formation, pour enfin évoluer avec l'équipe réserve. Puis vint le départ de ma modeste carrière au niveau de l'équipe première, suite à la descente de notre équipe fanion en Division 3, avec comme entraîneur Patrick Parizon. Il m'a lancé dans le bain, avec un match exceptionnel au Stade Vélodrome à Marseille pour l'accession en 2ème Division où j'ai évolué avec les Saragaglia, Stéphane Garcia, Laplace, Caillet, Guillot, Noubia, Godoy etc... J'ai connu des grands moments ainsi que de mauvais avec des descentes et remontées en National jusqu'en 1997 où le club du Tours F.C. m'a contacté en me proposant un plan de carrière de joueur et par la suite une reconversion d'entraîneur adjoint en National puis comme responsable de la Formation des Jeunes du Club. Tout cela, jusqu'en 2007, où je reçois un appel du Président de l'A.S.S.E., Mr. Roland Romeyer qui m'a offert l'opportunité de signer dans le club de mes rêves. Depuis cette date j'entraîne les U19 stéphanois donc. "

Footisere.com : Ton équipe est encore en course en Gambardella et ira à Hyères pour se qualifier pour les 1/4. Cette compétition, c'est un objectif en soi pour toi ?
Abdel Bouhazama : "C'est un objectif pour le club car il nous permet de faire parler de l'A.S.S.E., et surtout de sa formation, de nous évaluer dans la plus belle compétition de jeunes en France face aux meilleurs clubs formateurs. Et, actuellement nous sommes toujours en course pour aller au Stade de France, mais nous devons passer l'obstacle Hyères. A titre personnel, c'est une compétition très intéressante car elle me permet d'évaluer mes joueurs sur des matchs à pression, à élimination directe. Et j'aimerais revivre les émotions que j'ai eu en jouant avec mon équipe au Stade de France : la finale, une très belle aventure humaine."

Footisere.com : Tu es resté très proche de Grenoble et tu suis attentivement le parcours du GF38. Que t'inspire le début de saison de la bande à Saragaglia ?
Abdel Bouhazama : "Je suis toujours attaché à mon club de cœur, le GF38. Je lui dois beaucoup car il me permet de vivre, aujourd'hui, professionnellement de ma passion en ayant connu le haut niveau et sur un plan éducatif, humain, en ayant côtoyé de grands hommes et de bons éducateurs. Je ne suis pas surpris du parcours du GF38 car l'équipe a un très bon entraîneur et un homme qui aime le club, Olivier Saragaglia. Et je sais avec quelle difficulté le club est reparti (dépôt de bilan, club dépouillé de ses meilleurs jeunes, etc.). Je tiens, aussi, à souligner le gros travail effectué pour sauver le club de la liquidation par MM. Fessler, Garcin, Derbal et beaucoup d'autres personnes que je ne peux nommer car la liste serait très longue. Leur action permet aujourd'hui au GF38 de vivre une belle saison sportive, qui sera validée par une accession en CFA j'en suis sûr. Le GF38 dans l'avenir retrouvera un niveau plus conforme à son standing. Olivier est un garçon très généreux, compétent, et je trouve que son équipe est à son image. Pour les avoir vu à plusieurs reprises, on sent que le message d'Olivier passe très bien auprès de ses joueurs, il y a adhésion et on le voit aussi dans la qualité de jeu produit par l'équipe."

Footisere.com : Grenoble et l'ASSE ont signé une convention de partenariat il y a quelques semaines. Peux-tu nous éclairer en quoi consiste cet accord ?
Abdel Bouhazama : "Le partenariat est tout d'abord une amitié qui est née entre les deux présidents des clubs respectifs, L'ASSE et le GF38, entre M. Romeyer (ASSE) et M. Fessler (GF38) qui ont décidé d'unir leurs efforts pour le bien de chaque club. En premier lieu, l'accord est d'ordre sportif avec l'envoi de joueurs de l'ASSE qui ne son pas conservés chez nous mais qui peuvent évoluer dans des clubs intermédiaires (Ligue 2, National, CFA) comme Messaoudi, Lebbihi qui ont goûté à la Ligue 1 chez nous, mais qui pour des choix sportifs n'ont pas pu signer leurs premiers contrats professionnels. L'accord porte aussi avec le recrutement de jeunes joueurs du GF38, car malheureusement le GF38 n'a plus de centre de formation agrée, et peut se faire piller par d'autres clubs professionnels. De ce fait nous avons une convention qui oriente les jeunes du GF38 vers l'ASSE, qui pourront intégrer notre club pour les meilleurs éléments tout en restant dans la région pas trop loin de leurs familles. Ensuite, il est d'ordre marketing, de communication et d'échanges entre les deux clubs. Avec par exemple, la présence de joueurs professionnels lors de manifestations sportives ou lors d'une manifestation avec des sponsors du GF38, etc.."

Footisere.com : Tu as laissé de bons souvenirs de ton passage de joueur à Grenoble ... As-tu un message à faire passer à nos internautes ?
Abdel Bouhazama : "Merci pour les bons souvenirs !!!! "Le GF38 est comme le phénix, il ne meurt jamais et il renaîtra de ses cendres". C'est une métaphore qui va bien à ce club car il a toujours connu une forme d'instabilité, et beaucoup de péripéties. Mais il est toujours debout et il va retrouver les sommets grâce à des gens (dirigeants, entraîneurs, bénévoles, supporters, etc.) qui sont Grenoblois et qui aiment leur club."