Régional 1 
 Damien Danjoux (FCTC) : ''On a manqué de maîtrise et pêché par nervosité''

Régional 1
C'est l'heure des comptes.
A deux journées de la fin du championnat d'Honneur le FC Tour/Saint-Clair est d'ors et déjà relégué en Honneur Régional après de nombreuses saisons à ce niveau.
L'occasion de revenir sur la saison turripinoise avec le coach Damien Danjoux, à travers cet interview accordé à notre coach, Mourad Boulemtafes :

Quel bilan dresses-tu de ta saison ?
Damien Danjoux : "Cette saison est un échec collectif et une énorme déception personnelle. Les regrets sont immenses car je reste persuadé que ce groupe avait les moyens de bien figurer dans ce championnat honneur. Malheureusement, nous nous sommes mis en difficulté tout seul en multipliant les erreurs individuelles et en ne faisant pas les efforts nécessaires pour exister à ce niveau. De mon côté, je n'ai pas réussi à faire l'amalgame entre toutes les fortes personnalités de l'effectif et je n'ai jamais trouvé la bonne formule permettant à l'équipe d'être compétitive d'où une certaine frustration car je n'ai pas l'impression d'avoir tiré le maximum de mon groupe. Mais bon, on m'a toujours dit qu'on apprennait de ses erreurs, donc même si l'apprentissage aura été douloureux, cette année aura été très formatrice et elle va beaucoup me servir pour la suite."

Ton analyse ?
Damien Danjoux : "La première des raisons de notre relégation réside dans notre manque de maîtrise dans la gestion des fins de match et dans notre nervosité excessive. Nous avons perdu 12 points en encaissant des buts dans les 10 dernières minutes à force de reculer et de refuser le jeu. Nous avons concédé 8 pénalties et 6 cartons rouges en étant incapables de gérer nos émotions et de conserver la lucidité indispensable pour faire les bons choix. Encore une fois, même si nous n'avons pas été aidés par certaines décisions arbitrales, nous ne pouvons nous en prendre qu'à nous mêmes car en rajoutant les 2 points de pénalité c'est un capital de 14 pts que nous avons dillapidé.
D'autre part, nous avons fait une très mauvaise préparation durant la trêve hivernale avec notamment un manque d'assiduité et d'investissement aux entraînements de la part de certains joueurs. Nous n'avons jamais retrouvé la qualité des séances réalisées lors de la 1ère phase et avec une seule vraie séance de travail hebdomadaire on ne peut pas espérer être performant en honneur même pour les joueurs les plus doués.
Enfin, même si nous sommes les 1ers responsables de cet échec sportif, nous avons joué de malchance avec les nombreuses blessures plus ou mons longues de joueurs cadres auxquelles il faut rajouter tous les évènements contraires qui ont jalonné notre saison et qui ont contribué à plomber le moral des troupes car à un certain moment on a vraiment eu l'impression que le sort s'acharnait. "

Comment vois-tu la fin de saison ?
Damien Danjoux : "Le message que j'essaye de transmettre aux joueurs est de dépasser la déception en profitant pleinement des matchs qu'ils nous restent à jouer face à des grosses écuries de ce championnat afin de finir dignement cette saison en donnant une bonne image du club et de préparer au mieux la suivante."

L'avenir du FCTC ?
Damien Danjoux : "L'idée est simple, elle consiste à rebondir au plus vite en s'appuyant sur un effectif composé de cadres revanchards et des jeunes talents du club en mettant en avant l'état d'esprit et les valeurs du club que sont la solidarité, la combativité et la convivialité afin de retrouver un groupe uni au sein duquel chacun à la volonté première de se mettre au service du collectif. La tâche s'annonce compliquée car il est toujours difficile d'enrayer une spirale négative mais je compte sur l'adhésion des joueurs et leur volonté forte de montrer qu'ils sont des compétiteurs afin de prouver que cette saison n'était qu'un accident de parcours et que le FCTC a encore de beaux jours devant lui !"

Propos recueillis par Mourad Boulemtafes