Coupe Gambardella 
 Coupe Gambardella-CA : Eybens qualifié en 32ème au bout du suspense !

Coupe Gambardella
Un qualification au bout du suspense pour les 32èmes

Ils l'ont fait ! Les joueurs de Najib Tebaï sont parvenus à se qualifier pour les 32èmes de finale de la Coupe Gambardella dans une rencontre qu'ils auraient pu remporter plus largement. Peu importe, l'essentiel est là et c'est avec une joie non mesurée que les joueurs ont fêté cette qualification historique pour l'OC Eybens.

Première mi-temps à sens unique
Les U19 de l'OC Eybens recevaient ce dimanche au stade Roger Journet leurs homologues auvergnats du Chamalières FC, pensionnaire comme les joueurs du président Serrano de Ligue Honneur, en Auvergne. Une équipe classé 6ème de son championnat et qui restait sur une courte défaite face à l'AS Montferrand (0-1). Quant aux protégés de Najib Tebai qui sont 7èmes de leur championat, ils restent sur un bon match nul face à un prétendant à la montée, Bourg-Péronnas (2-2). Le coup d'envoi était donné devant une assistance nombreuse, deux équipes évoluant au plus haut niveau de leurs régions respectives, tout était réuni pour assister à un bon match de football.

Et les joueurs de l'OC Eybens ne tardaient pas à se mettre en évidence. Dès la 5ème minute, Peyrin, bien décalé côté gauche, éliminait son vis à vis pour enchaîner une belle frappe pied gauche sur le poteau de Ribes, battu. Dans la foulée, c'est Benhmida qui échouait face au portier auvergnat. Puis c'est Frendo à la réception d'une belle remise de Peyrin qui voyait sa reprise passer largement à côté. Des joueurs de Chamalières pris à la gorge face à des Eybinois ayant l'initiative du jeu mais manquant de spontanéité. Au grand dam de Najib Tebai qui demandait à ses joueurs de trouver plus de relais au milieu et de jouer avec simplicité. Message reçu par Rachid Megnaoua à la 25ème minute. Le jeune eybinois, omniprésent à la récupération ce dimanche, ne se posait pas de questions pour catapulter des 16 mètres un ballon mal dégagé par la défense auvergnate. Ouverture du score logique au vue de la domination exercée par les locaux.
Les joueurs de Najib Tebai appuient sur l'accélérateur et continuent à se procurer de franches occasions mais ni Frendo ni Benhmida ne parvenaient à battre l'excellent Ribes. Les pauvres auvergnats pouvaient rentrer aux vestiaires soulagés d'avoir limiter la casse dans cette première mi-temps. Leurs trop rares opportunités étaient bien annihilées par un axe central eybinois performant et notamment un très solide Enzo Scanella.

Deuxième mi-temps crispée
Après une telle première mi-temps, tout le monde semblait confiant sur les chances des jeunes eybinois en deuxième mi-temps. Attention toutefois aux Auvergnats qui se devaient de montrer autre chose pour revenir au score. Et cette deuxième mi-temps partait à cent à l'heure. Sans doute piqués au vif et déçus de leur prestation de la première mi-temps, les joueurs de Arnaud Marcantei se procurent quelques opportunités, notamment en contre avec une belle frappe enroulée de Oukaci. Les Auvergnats pliaient mais ne rompaient pas, au prix de gros efforts défensifs et procédant en contre-attaques rapides pour mettre en danger l'arrière-garde iséroise. Les Eybinois gâchaient quant à eux un grand nombre d'occasions, notamment par Benhmida mis en échec par un précieux Ribes. Et à force de gâcher, c'est Chamalières qui recollait au score. Vuillemin parvenait à se retourner face à Novellino et croisait parfaitement sa frappe dans le petit filet de Goussairi, impuissant. Tout était à refaire pour les joueurs de Najib Tebai qui reprenaient leur marche en avant. Les occasions se multipliaient, à l'image de Novellino qui trouvait la barre sur coup franc. Les Auvergnats touchaient quant à eux les montants de Goussairi sur un coup franc indirect dans la surface eybinoise. Tout pensait alors à croire que l'on allait se diriger vers la séance de tirs au but. C'est Marouane Benhmida qui allait libérer tout un stade. Il provoquait une mésentente entre Ribes, excellent jusque-là, et Kadriu. L'attaquant eybinois pressait le défenseur auvergnat qui lobait involontairement son propre gardien.

Un but vécu comme une véritable libération et qui sonnait le glas des espoirs de Chamalières. Mérité au vu du match pour les joueurs du président Serrano qui pouvaient fêter comme il se doit cette belle qualification. Rendez vous en 32èmes de finale pour on l'espère un dénouement aussi heureux.

La fiche technique du match
64èmes de finale de la Coupe Gambardella : A Eybens, stade Roger Journet, l'OC Eybens bat le Chamalières FC 2 buts à 1 (mi-temps 1-0).
Arbitres : Messieurs Cairon, Vidican et Vachetta.
Spectateurs : 400 environ.
Temps : Couvert et frais.
Buts : Megnaoua (25ème) et Kadriu (csc 93ème) pour l'OC Eybens, Vuillemin (65ème) pour Chamalières.
Avertissements : Lahlou pour l'OC Eybens, Grilo et Kadriu pour Chamalières FC.
OC Eybens : Goussairi- Cusanno, Lahlou, Scanella, Novellino (cap.)- Carnazzi, Brito, Peyrin, Frendo, Megnaoua- Benhamida puis Yarmani, Miller et Mazzilli
Non entrés en jeu : Todoroff, Piccolo
Entraîneur : Najib Tebaï
Chamalières FC : Ribes- Mathe, Bony, Kadriu, Chabrerie (cap.)- Grilo, Parrot, Masclanis, Oukaci, Vuillemin- Mbemba Thorey puis Chauve, Gidas et Moury.
Non entrés en jeu : Bulidon et Devaulx
Entraîneur : Arnaud Marcantei

Les réactions d'après-match
Najib Tebaï (entraîneur de l'OC Eybens) : « Je suis très fier de cette qualification, pour le club, nos bénévoles, les dirigeants, pour notre président. La victoire sur l'ensemble du match est logique même si on peut regretter d'avoir beaucoup gâché. Mes joueurs ont eu le mérite de ne rien lâcher, ce but à la 93ème minute en témoigne. Ils se sont mis minables pour arracher cette qualification. Maintenant on souhaite aller le plus loin possible. Le mieux serait de recevoir pour encore offrir à tout le club un beau match à domicile. Maintenant je reste dubitatif par rapport à certains comportements, notamment ceux de deux ou trois spectateurs qui viennent perturber le match avec des coups de sifflet. De plus, j'ai trouvé l'arbitrage très moyen. J'ai d'ailleurs une grosse pensée pour nos suspendus car j'ai encore vu sur ce match une tolérance à géométrie variable, au vu de certains tacles commis aujourd'hui et les suspensions prises par mes propres joueurs lors des précédents matchs ».
Jean-Lucien Serrano (président de l'OC Eybens) : « C'est un grand bonheur. C'est historique ! Les joueurs ont fourni un match sérieux, ils méritent largement cette qualification. Félicitations également à eux pour leur comportement, ils ont su garder leur calme malgré l'enjeu. Pour le prochain tour, on aimerait bien recevoir une belle équipe pour offrir à tout le club un nouveau match de gala. »
Rachid Megnaoua (joueur de l'OC Eybens et buteur) : « On est très satisfait de la qualification. En revanche on aurait peut être préféré fournir une autre prestation, notamment offensivement en marquant davantage de buts. Mon but d'aujourd'hui, c'est beaucoup de détermination. J'ai eu une pensée très forte pour ceux qui n'ont pas joué. Même s'ils n'étaient pas là avec nous sur le terrain, ils étaient présent dans nos têtes et dans nos cœurs. Pour la suite de la compétition, peu importe qui on va affronter. On aimerait simplement que cette aventure reste quelque chose d'inoubliable »
Arnaud Marcantei (entraîneur du Chamalières FC) : « On est très déçu de perdre ainsi, dans les arrêts de jeu. La qualification d'Eybens est logique au vu de leur domination sur l'ensemble de la rencontre. On est passé à côté en première mi-temps, on a beaucoup défendu. C'était mieux en deuxième où l'on s'est procuré des occasions. Au final on a fourni beaucoup d'efforts, c'est cruel de perdre ainsi. J'aurais préféré prendre 3 ou 4 zéros ou perdre aux penalties qu'être battu de cette façon. »

Résumé du match et photo transmis par Julien Collomb