Régional 3 
 PHR Poule E : St Maurice l'Exil se rassure

Régional 3
(Source photo : Le Dauphiné Libéré)

Les Samauritains ont vite pris les devants. Dahou centre du coté gauche, le défenseur lyonnais Blum manque la balle qu’Ilghet du plat du pied met au fond des buts (10, 5e). Mais, ce but donna de la vigueur aux visiteurs, qui se créeront deux ou trois occasions. Puis le jeu s’équilibra peu à peu. De part et d’autre, il y eut des occasions, la balle allant d’un camp à l’autre avec quelques opportunités flagrantes, comme la tête plongeante d’Ilghet pour l’ALSM, ou celle deCessari pour Lyon, mais le jeu se passait le plus souvent en milieu de terrain.
Après le repos, les Lyonnais ont renforcé leur secteur offensif et jouaient plus haut pour revenir au score. Cette tactique laissait de grands espaces pour les Samauritains qui s’engouffrèrent sans profiter outre mesure de cet avantage logistique. Ilghet, omniprésent dans ce débat, N’Gande, Dahou, Métay auront l’opportunité d’aggraver le score, en vain. Ce sera finalement sur un rush de Rachid Aouad du milieu de terrain, qui distilla une balle pour Métay. Il servit en retrait Vivier Boudrier seul pour le second but (20, 66e). Puis, les Samauritains, sous la pression lyonnaise se firent peur. Flament dut s’employer à plusieurs reprises sur des balles décisives. Mais, ce dernier plia sur un tir lointain de Biard (21, 89e). Les Samauritains ont tenu pour remporter un logique succès.
(Source Le Dauphiné Libéré / J.B.)

La fiche technique du match :
A Saint-Maurice-l’Exil (stade Robert Margarit), ALSM bat Lyon Montchat 2-1 (mi-temps 1-0)
Arbitre : M.Bouras
Buts : Ilghet (5e), Vivier Boudrier (66e) pour l’ALSM ; Biard (89e) pour Montchat
ALSM : Flament, Parisi, Aiab, N’Gande, K.Boudjahfa, N. Boudjahfa, Figuet, R. Aouad, Métay, Dahou, Ilghet, N. Aouad, Gutierrez, Vivier Boudrier.

L’avis du coach David Parra : « Une belle victoire pour la suite du championnat. Mon groupe a pratiqué un bon football. Nous avons été récompensés en menant deux à zéro, malgré une fin de match où nous nous sommes fait peur. Il ne faut pas s’enflammer et continuer à travailler. »