Infos District 
 Thomas Bartolini (CTF) : ''Le label FFF, gage de qualité et reconnaissance"

Infos District
Alors que les labels FFF vont bientôt évolué, nous avons pris des nouvelles de Thomas Bartolini, cadre technique du District de l'Isère pour faire le point avec lui sur ces précieuses reconnaissances ...

Thomas, à quoi servent les labels FFF décernés aux écoles de foot de clubs amateurs ?
Thomas Bartholini : "Comme beaucoup de labels c'est un gage de qualité et reconnaissance par rapport à la structure d'un club, surtout que les critères ne sont pas simples à obtenir. Le club lauréat reçoit une dotation matérielle de la part de l'équipementier officiel de la FFF. Puis un diplôme est remis par le président du District de l'Isère et le Conseiller Technique Départemental qui représentent la Fédération Française de Football. En Isère, 27 clubs sont aujourd'hui labelisés sur 230 clubs référencés sachant que seuls 130 ont une école de foot dans notre département ce qui représente un total d'environ 20% des clubs éligibles. C'est la dernière saison de fonctionnement du label comme on l'a connu depuis 10 ans. L'an prochain des labels "jeunes" sur 3 niveaux seront ouverts, de l'école de foot jusqu'aux U19. L'Assemblée Fédérale du 22 mars examerina cette proposition faite par la DTN et la LFA qui sera soumise au vote des présidents de Ligue et District."

Quels sont les critères pour être labelisé ?
Thomas Bartholini : "Actuellement les critères se basent sur l'accueil des jeunes, la fidélisation des licenciés, disposer à minima d'un éducateur diplômé du Brevet d'Etat 1er degré et d'éducateurs diplômés avec les Certificats Fédéraux Football ainsi que de dirigeants licenciés dédiés à l'écôle de foot (U6 à U13). Ensuite les aspects sociaux-éducatifs sont également pris en compte en lien avec la Fondation du football : les cycles football à l'école primaire et le développement du football féminin. Puis le projet sportif et éducatif du club est alors étudié. Enfin l'axe sportif et technique rentre également en compte : sur la planification, le contenu des séances et sur l'existence de la commission technique football d'animation du club. Suite à tous ces éléments, une étude technique des dossiers déposés par les clubs avant le 31 janvier est réalisée par moi-même et le Conseiller Départemental du Foot d'Animation. Et à l'issue d'une réunion avec les élus de la commission labélisation du District de l'Isère, on tranche sur l'obtention du label qui est valable 3 saisons. Sachant que l'on peut retirer à tous moments si le club ne respecte pas les critères cités précédemment."

En 2014, quel constat portez-vous sur le football ?
Thomas Bartholini : "On n'épargne actuellement pas le football dans les médias nationaux alors qu'on ne regarde que le haut niveau qui ne concerne qu'un millier de pros en France. Nous au niveau du foot amateur, on essaye de construire des individus à travers notre sport sur le savoir être, le savoir faire et le savoir vivre. On est dans l'éducatif, dans l'apprentissage. Mais malheureusement on nous donne peu souvent l'occasion de le faire savoir. Alors que nos clubs font un gros travail avec 30 000 licenciés cette saison encore en Isère, dans un contexte de concurrence de plus en plus difficile vis à vis d'autres sports et une génération "zapping".