Régional 3 
 Romain Veysselier (La Murette, PHR) : ''Garder le même état d'esprit''

Régional 3
Capitaine au long cours de L'US Murette (PHR) en lutte pour le maintien, nous avons posé trois questions à Romain Veysselier qui nous livre son analyse sur la fin de saison de son équipe et sur son avenir au sein du club.

Romain, vous vous êtes imposés 5-0 face à Valence, un résultat très important pour vous ...
Romain Veysselier : "Oui c'est sûr. Paradoxalement la victoire a été dure à se dessiner malgré l'ampleur du score. On menait 1-0 à la pause sans être extraordinaire, les Valentinois non plus heureusement. On a joué sur un faux rythme. Heureusement de retour des vestiaires, après un quart de jeu, dès qu'on a creusé l'écart nos adversaires se sont démobilisés. Ce qui nous a permis de trouver trois fois de plus le chemin des filets. Au final c'est une victoire logique et méritée qui confirme et conforte notre bonne forme du moment après le nul 0-0 ramené de La Côte-Saint-André et la victoire à la maison face à Rive de Gier (5-1). Nous sommes invaincus depuis cinq rencontres, c'est bien."

Vous êtes au coude à coude avec le premier relégable, quels vont être les clés du maintien ?
Romain Veysselier : "A quatre journées de la fin, il faut déjà qu'on garde le même état d'esprit affiché depuis ces dernières semaines. Être combatifs, garder l'envie de jouer, l'envie de ne pas perdre, l'envie de ne pas prendre de but. Ensuite dans dix jours il y a une échéance importante à jouer chez nous face à Rhône Crussol, adversaire direct pour le maintien. On va donc pouvoir préparer tranquillement cette rencontre sans trop de pression non plus car il restera encore des points à prendre derrière. Je suis confiant sur nos chances d'évoluer en PHR l'an prochain vue la qualité des joueurs qui composent le groupe. J'y crois."

A 37 ans, êtes-vous prêt à rempiler avec La Murette ?
Romain Veysselier : "Je ne sais pas encore. La tête a encore envie, les jambes décideront. Mais quand je vois mon compère Cyril Ruiz à près de 41 ans continuer à aligner les prestations de haut niveau avec nous, je me dis pourquoi pas ? Ce que je peux dire c'est que mon avenir au sein du club ne sera pas conditionné par rapport au classement de fin de saison, c'est une certitude. J'espère juste que La Murette évoluera toujours en Ligue, avec ou sans moi."