Régional 2 
 Honneur Régional : Le GF38 (2) y est presque ...

Régional 2

Il faut toujours se méfier des premières impressions. En première période, ce sont bien le gardien de but grenoblois Nathan Monti et ses coéquipiers qui montraient les meilleures intentions. Et, Zebidour, le jeune ailier du GF 38 était le plus dangereux. Il obligeait d’abord, Michel, le portier rhodanien, à repousser sa tête le long de son poteau (18e). Puis, sur une accélération dont lui seul était capable, il provoquait un penalty évident que Bouzit tirait pour l’ouverture du score (1-0, 25ème).

Pas suffisant puisque les hommes de Tony Improta ne lâchaient pas. Et, sur un énième rush, Zebidour, mettait toute la défense lyonnaise en péril mais choisissait la frappe croisée, à côté, alors que Bouzit et Stripolli attendaient l’offrande. « On a peut-être-loupé le coche, surtout qu’on est tombé sur une belle équipe de Millery qui produit du jeu », regrettait l’entraîneur isérois. ImprotaJe n’ai pas reconnu mon équipe » Car la physionomie de la deuxième période changeait complètement. Monti sortait d’abord, du pied, une déviation de son défenseur Noundou (50e) mais ne pouvait ensuite rien sur cette frappe, à bout portant, de Mathieu pour l’égalisation (1-1, 55ème). «On avait ensuite peur de perdre la rencontre donc les joueurs ont peut-être gambergé car je n’ai pas reconnu mon équipe » soulignait Improta.

À chaud, ils étaient d’ailleurs déçus de ne pas avoir pu fêter la montée avec leurs supporters mais ont vite compris, dans les minutes suivantes, qu’ils gardaient la main pour la montée en Honneur. Pour cela, il faudra gagner, dimanche prochain, à La Tour Saint-Clair.

La fiche technique du match
A Grenoble (stade Clos d’Or), le GF38 (2) et Millery-Vourles font match nul 1-1 (mi-temps : 1-0)

Arbitre : M.Landry.
Buts : Bouzit (25ème, sp) pour le GF38 (2); Mathieu. E (55ème) pour Millery-Vourles.
Avertissements : Stripolli (65ème) et Chergui (83ème) au GF38
Avertissements : Mathieu. L (40ème), Boit (45ème) à Millery-Vourles

Alexis Sandre pour Le Dauphiné Libéré