Les Pros Isérois ! 
 Olivier Bochu : ''Je souhaite à Saragaglia d'accéder en National ''

Les Pros Isérois !
Il a disputé une finale de coupe de France,affronté le grand Nantes des Pedros, Loko et autres Ouédec (photo ci-dessus).
Celui qui fait toujours la fierté du club de Manival est désormais retraité et de retour dans le bassin grenoblois.
Retour vers le futur avec Olivier Bochu que nous avons rencontré et qui s'est gentiment prêté aux jeux des questions.

Olivier Bochu tu as arrêté ta carrière il y a près de 10 ans maintenant. Raconte-nous ton parcours depuis que tu as débuté dans le foot ...
Olivier Bochu : "J'ai débuté dans le foot à 5 ans au Manival et eu cette chance de démarrer très tôt cma carrière professionnelle comme libéro au sein de l'équipe de D2 à Grenoble en 1991.
Mes horaires aménagées à l'Université Joseph Fourier m'ont permis de concilier mes études et les entraînements à la Poterne. Des sélections régulières en équipe de France Universitaire ont enrichi cette période.
Ce ne fut pas toujours évident mais la volonté de réussir les deux était plus forte. Malheureusement le club s'est vu retirer son statut pro, à l'issue de ma 1ère année de contrat, suite au dépôt de bilan. J'ai préféré rester à Grenoble et terminer mes études d'ingénieur à Polytech sur les conseils de mes parents, malgré une proposition ferme du Mans. C'était reculer pour mieux sauter en quelque sorte. Aujourd'hui je les en remercie. Mon père n'est plus de ce monde mais je pense souvent à lui pour cette raison.
12 années suivront dans différents clubs pro de Ligue 1 (Caen), Ligue 2 (Martigues, Gueugnon, Istres) et National (Nîmes, Beauvais, Evian) et m'auront permis de fouler les pelouses de nombreux stades de France. Malheureusement 4 ruptures des ligaments croisés ont terni ce parcours. Des hauts et des bas donc mais pratiquer ce sport à un haut niveau reste une très belle école de la vie où rien n'est jamais acquis. La remise en question doit être permanente."


Quels sont tes meilleurs souvenir de footballeur pro ?
Olivier Bochu : "Je dirais, mon premier match en Ligue 1 à la Beaujoire, le 5 Août 1994 avec le SM Caen face au FC Nantes de Karembeu, Ouédec, Pedros, Loko les futurs champions de France.
Avoir pris au marquage, lors d'un match Caen-PSG retransmis sur Canal Plus "Mister" Georges Weah, premier ballon d'or africain.
L'épopée nîmoise en coupe de France 1996 dans son ensemble avec cette victoire en 1/2 finale contre l'éternel rival Montpellier au stade des Costières. Et surtout la finale contre l'AJ Auxerre de Laurent Blanc, au Parc des Princes, avec l’hymne de la Marseillaise, face à 45 000 spectateurs et le président de la République Jacques Chirac.

Nous avions posé beaucoup de problèmes à nos adversaires du jour. Une finale perdue 2 à 1 à la 88ème minute qui nous qualifiait quand même comme représentant français pour la coupe d'Europe des vainqueurs de Coupe. L'AJ Auxerre réalisait le doublé coupe/championnat cette année-là et participait à la Ligue des Champions.
Autre souvenir mémorable, l'accession en Ligue 1 avec Istres en 2003."


Quels conseils peux-tu donner à un jeune qui souhaite percer ?
Olivier Bochu : "Lui répéter cette phrase, inscrite sur le mur du centre de formation du FC Nantes : "Celui qui renonce à devenir meilleur cesse déjà d'être bon". S'entraîner toujours et encore, ne jamais baisser les bras et ne jamais s'avouer vaincu."

Comment s'est passée ta reconversion ? Dans quel domaine travailles-tu ?
Olivier Bochu : "Ma carrière footballistique terminée et mon diplôme d'ingénieur en poche, je me suis reconvertir dans le domaine de l'électronique pendant 8 ans. Je suis aujourd'hui actionnaire et responsable commercial dans une société de fabrication de cartes électroniques à La Motte Servolex."

Est-ce que tu suis un peu le foot isérois ? Si oui, quelle équipe en particulier ?
Olivier Bochu : "J'avoue ne suivre que le GF38 de mon ex-coéquipier et collègue Olivier Saragaglia. Un entraîneur qui a beaucoup d'avenir devant lui. Je lui (nous) souhaite d'accéder en National en fin de saison. Il le mérite. Les Grenoblois ont besoin de voir leur club évoluer à un plus haut niveau."

As-tu un message particulier à faire passer aux internautes de Footisere.com ?
Olivier Bochu : 'Je dirais tout simplement, bonne fin de saison à tous, dans vos clubs respectifs. Et pour ceux qui ont encore la chance de pratiquer, je leur souhaite de prendre beaucoup de plaisir avant tout."

Olivier Bochu en bref
Né le 01/08/1971 à Grenoble
Taille : 181 cm - Poids : 75 kg
Clubs successifs : Manival, Grenoble, Caen, Nîmes, Martigues, Beauvais, Gueugnon, Istres.
Palmarès : Champion de D2 en 1996 (Caen), Finaliste de la Coupe de France en 1996 (Nîmes)
1er Match en D1 : Nantes - Caen : 2-1 le 05/08/1994