Régional 1 
 Honneur : les Verts s'imposent avec détermination dans le derby

Régional 1Première journée de Division d'Honneur
A Seyssinet-Pariset, stade Joseph Guétat, l'AC Seyssinet-Pariset bat le FC Echirolles 2 buts à 1 (mi-temps 0-1)
400 spectateurs environ
Arbitres : MM. Arous Hafed, Guerroudj Sofiane et Faure Guillaume.
Buts : Gahfez (50ème) et Clavel (76ème) pour Seyssinet, Bouzit (40ème) pour Echirolles.

AC Seyssinet-Pariset : Perrin – Pontat, Wibaut, Ramos, Viret – Pouliquen, Osorio, Troufflard, Vaz (cap.) – Nicole J., Nicole T puis B. Clavel, Gahfez, Zenini.
Entraîneur : Bernard Bouvard.

FC Echirolles : Anderson Eyong – Parquet, Hamideche, Coulibaly, Suriano (cap.) – Abdelaziz, Frendo, Meziani, Sacilotto, Bouzit – Benhmida puis De Giglio, Zebidour et Provenzano.
Entraîneur : Pierre Dupupet

Pour cette première manche de la saison, Seyssinet a pris le meilleur sur Echirolles (2-1). Au terme d'un agréable match de reprise, les Verts n'ont pas volé leur succès, acquis avec une grande détermination face à des Echirollois peut-être plus souverains dans le jeu, mais qui auront cruellement manqué d'efficacité.

Un match de reprise, c'est un petit peu comme une bouteille de vin. On peut être surpris par le contenu, mais l'on ne crache jamais sur une bonne dégustation. Samedi soir, sous le soleil et dans un stade Joseph Guétat bien garni à l'heure de ce derby, Seyssinetois et Echirollois ont montré de très belles choses pour leur rentrée des classes. Un premier choc entre des Verts promu au plus haut niveau régional, et des Bleus qui évoluaient en CFA 2 la saison dernière. Et à ce petit jeu-là, ce sont les hommes de Bernard Bouvard qui sont sortis vainqueurs de ce premier derby de la saison (2-1). Pourtant, ce sont bien les Echirollois qui donnaient le tempo en début de rencontre, bien aidé par un Benhmida remuant. C'est d'ailleurs lui qui se procurait la première action dangereuse de la partie. Bien servi par Frendo dans le dos de la défense des Verts, le jeune attaquant échirollois butait sur un Gary Perrin sorti avec à-propos dans ses pieds (9ème). Trois minutes plus tard, c'est Sacilotto, cette-fois-ci servi par Bouzit, qui venait buter sur Gary Perrin, de nouveau décisif (12ème). « C'est vraiment ce qu'il nous a manqué aujourd'hui. Etre capable de concrétiser les actions que l'on s'est procuré, mais également de faire preuve d'un peu plus de réalisme dans toutes les zones », déplorait Pierre Dupupet, l'entraîneur d'Echirolles à l'issue de la partie. Une fois l'orage passé, les Verts retrouvaient petit à petit des couleurs et desserraient l'étau échirollois, sans pour autant pouvoir scorer. Thomas Nicole, bien lancé côté droit, délivrait une merveille de centre à son frère Jérémy, qui d'un tacle rageur poussait le ballon au fond des filets... Du moins c'est que tout le stade espérait, le ballon venant mourir juste à côté. De toute manière, l'attaquant des Verts était finalement signalé hors-jeu (28ème). C'est finalement les joueurs de Pierre Dupupet qui allaient prendre les commandes de la rencontre juste avant la mi-temps. Bouzit décalait Benhmida sur le côté gauche de la surface. L'attaquant s'infiltrait, et était déséquilibré par Ramos en pleine surface. Penalty ! Aziz Bouzit ne se faisait pas prier pour convertir l'offrande (0-1, 41ème).

Seyssinet renverse la vapeur
Pas de quoi décourager les Verts pour autant, bien aidés par les mots du sorcier Bernard Bouvard. « A la mi-temps, ils étaient tous un peu sonnés par ce but. Je leur ai alors dit que c'était le football, qu'on peut être mené 1-0 à la mi-temps, mais qu'on peut aussi gagner ensuite ». Message entendu par ses joueurs ! Même si les Echirollois loupaient rapidement le break. Dès le retour des vestiaires, Sacilotto était lancé côté gauche. Il centrait parfaitement en retrait pour Bouzit, qui reprenait en première intention aux six mètres. Perrin est battu, mais pas Ramos qui sauve le ballon sur sa ligne (47ème). Un premier tournant du match puisque c'est trois minutes plus tard que Eddy Gahfez, tout juste entré en jeu, égalisait pour les Verts. Suite à un coup-franc pour Seyssinet, le ballon était dégagé puis revenait côté gauche de la surface de réparation d'Echirolles. Thomas Nicole déposait une merveille de centre sur la tête de Gahfez, qui décroisait parfaitement dans le petit filet d'Eljong (1-1, 51ème). Coaching gagnant pour Bernard Bouvard. « On s'attendait à un très gros match face à une équipe d'Echirolles qui avait réalisé une grosse préparation. Le coach est venu me voir à la mi-temps, il m'a dit de chauffer un peu plus que les autres, je savais que j'allais rentrer. J'ai marqué c'est bien, mais le principal c'est le collectif. Première journée, on démarre par une victoire, on est promus, c'est tout bénéf' pour nous », se réjouissait le premier buteur seyssinetois.

Clavel délivre Joseph-Guétat
Les Echirollois esquissaient bien une réaction pour reprendre l'avantage au score. Mais Benhmida, qui manquait sa frappe alors qu'il se trouvait en bonne position (62ème), ni Sacilotto qui butait sur l'excellent Gary Perrin (69ème), ne parvenaient à marquer. C'est le moment que choisissaient les Seyssinetois pour porter l'estocade. Sur une contre-attaque rapidement jouée, Pontat dégageait le ballon à hauteur du rond central pour Vaz. Le capitaine des Verts orientait parfaitement son contrôle et lançait Clavel côté droit, qui prenait la défense d'Echirolles de vitesse pour aller tranquillement, d'un plat du pied croisé dans le petit filet, doubler la mise (2-1, 76ème). Le salut est venu du banc pour Seyssinet. Les Echirollois tentaient bien recoller au score, mais butaient sur une solide équipe de Seyssinet qui empochait finalement les quatre points de la victoire. Un succès acquis avec courage et abnégation, face à des Echirollois qui n'auront pas su concrétiser leurs temps forts.

Quoi qu'il en soit, un premier galop porteur d'espoirs pour Seyssinet. Car si les Verts mettent toute la saison la même abnégation couplée à une qualité de jeu qui devrait s'affiner avec la saison, ils ne seront probablement pas loin du maintien en fin de saison. "On s'est mis au niveau, plein d'abnégation, bien déterminées, bien appliqués, sur ces 95 minutes on a été récompensés du travail et de la disponibilité de uns par rapport aux autres. La conception du jeu n'a pas été parfaite, c'est un premier match, mais je suis très content et j'en tire des enseignements positifs pour la suite", se satisfaisait Bernard Bouvard. Quant aux joueurs de Pierre Dupupet, ils auront certainement à cœur de rapidement repartir de l'avant, en tirant les enseignements de ce qui n'a pas fonctionné samedi soir. « On n'a pas fait un mauvais match, mais ce match me rappelle un peu certains défauts de l'an passé. Sur certains coups on manque un peu d'esprit de compétiteur, d'agressivité. L'hommage qu'on peut rendre à l'adversaire, c'est qu'ils ont été plus déterminés que nous. Ils ont joué leur partition, bravo à eux, ils ont joué le coup à fond. Ce soir, c'est une déception, tu descends tu commences par une défaite. On fait une saison moyenne l'an dernier. Aujourd'hui, on a un esprit revanchard avec nous-mêmes. On a quelque part envie de se refaire la cerise, c'est cet esprit-là qui doit nous animer », clamait l'entraîneur échirollois à l'issue de la partie. Alors que se profile le week-end prochain un nouveau match compliqué, avec la réception de Limonest, prétendant déclaré à la montée en CFA 2. Les Verts, eux, affronteront La Tour-Saint-Clair, pour un nouveau derby. Avec la ferme intention de confirmer ce bon résultat.

Julien COLLOMB


AC Seyssinet - FC Echirolles 2-1 (Honneur, J1) par metro-sports