Coupe de France 
 RHODIA sort la tête haute

Coupe de France
Adrien Beau et ses partenaires de l’Olympique Rhodia ont souvent réussi à déborder la défense annécienne. Il ne leur a pas manqué grand-chose pour créer l’exploit.
(Photo Le DL/Jean-François SOUCHET)

À Roussillon (au stade de la Terre Rouge), FC Annecy bat Olympique
Rhodia 3-2 (2-0).
Arbitre : Stefano  Longo.
Spectateurs : 600 envirion.

Buts : Alhan (64e, 80e) pour Olympique  Rhodia ; Clément (15e), Nefti (44e et 58e) pour Annecy.
Avertissements : Oracki (35e), Hanser (65e), Kalin (83e) et Beau (86e) à Rhodia; Amghar (87e) à Annecy.

L’Olympique Rhodia s’est bien battu face au FC Annecy et n’a pas à rougir de son élimination. L’Olympique Rhodia est passé tout près de l’exploit hier face aux pensionnaires de CFA2. Une mauvaise entame sans douté liée à une tension bien légitime, des mauvais placements, des hésitations techniques, bref, des lacunes qui coûtent chères face à une équipe qui joue vite et qui a pu prendre l’initiative du jeu pendant une heure. Un mauvais quart d’heure Les Rhodaniens ont encaissé deux buts au plus mauvais moment, après quinze minutes. Clément, seul au second poteau, a pu contrôler puis frapper pour battre Rion (15e, 0-1). Auparavant, Mabilon s’était déjà fait voir en reprenant dos au but un long ballon de Senossiain (12e). Les hommes du capitaine Kalin ont été pris de vitesse, ont perdu trop vite le ballon sans pouvoir construire. Sur l’un d’entre eux, un coup franc au bénéfice d’Annecy allait mettre sur orbite Nefti, seul au second poteau, lequel aura le temps d’armer et de propulser le cuir hors de portée de Rion (44e, 0-2). Avec deux buts de retard face à un pensionnaire de CFA 2, l’affaire devenait compliquée... Pas du tout. Rhodia allait enfin sortir de sa torpeur dès la 47e par Alhan, qui grillait la politesse à tout le monde pour buter contre Benervaud, jusquelà bien tranquille. Quatre minutes plus tard, Mabilon était “descendu” dans la surface, staff et supporters réclamant un penalty... en vain (51e). Et sur un contre, un coup-franc, genre “petit corner” amènera le troisième but, avec balle contrée et reprise de la tête par Nefti (58e,0-3). Annecy croit que le match est dans la poche et curieusement, en voulant peut-être gérer trop tôt, ne va plus jouer. Ce dont va profiter l’OR. Solidaire défensivement, en gagnant plus de duels, s’organisant mieux en milieu de terrain, Celepsi va mettre le feu côté gauche et sera stoppé dans la surface pour un penalty transformé par Alhan (64e, 3-1). Réveillant ainsi l’ambiance dans le stade qui vibrera à dix minutes du terme, Mabilon lançant en profondeur Alhan, auteur d’un audacieux slalom pour réduire à nouveau le score (80e, 3-2). Un vrai match de Coupe dans la dernière demi-heure où les rôles se seront inversés, Annecy ayant bien du mal à écarter le danger, et à calmer la fougue rhodanienne. Le courage ne suffira hélas pas mais Rhodia s’est bien défendu.

Christiane GRAIL