Régional 2 
 Di Tommaso (Gières) : ''On est dans le dur, on va revenir aux bases"

Régional 2
Gagneur sur le terrain il l'était avec Echirolles, il a découvert désormais la dure fonction d'entraîneur tout en conservant son état d'esprit de compétiteur.
Jeune retraité, Mickaël Di Tommaso est désormais l'adjoint de Jean-François Labartino à la tête de l'US Gières.
L'occasion pour nous de faire le point vec lui alors que les Giérois sont actuellement en position délicate en Honneur Régional ...

Samedi, vous recevez Roche-Saint-Genest, est-ce le match le plus important dans la saison ?
Mickaël Di Tommaso : "Oui car on est maintenant dans l'obligation de gagner. Après, le premier relégable Méginand est à 5 points de nous et il faut savoir qu'il n'y a que deux descentes donc on a quand même une petite marge. Mais à force de compter sur les autres à un moment donné ... On n'a gagné qu'un seul match sur la phase retour pour trois nuls et trois défaites c'est un bilan de relégable, on ne va pas se cacher. Avec Zizou on n'ose pas trop parler car ça va vite et on n'est pas sauvé encore mais je pense que si on arrive à gagner ce week-end, notre maintien sera quasiment fait d'autant plus qu'on reçoit ensuite 3 fois jusqu'à la fin de saison. On est dans le dur, donc on va revenir aux bases."

Comment expliques-tu cette mauvaise passe alors que vous aviez plutôt bien démarré la saison ?
Mickaël Di Tommaso : "C'est vrai qu'on avait bien démarré en championnat et aussi en coupe de France. Après notre élimination il y a eu un relâchament et un manque de sérieux de la part de certains joueurs. Je pense que cette compétition nous a fait du mal. Ensuite on a eu notre lot de blessures. D'ailleurs j'étais 13ème sur la feuille de match le week-end dernier à Saint-Chamond même si sur ce match il n'y a rien à reprocher aux joueurs. On manque de réussite même s'il faut qu'on fasse plus aussi mais je pense qu'on méritait le nul là-bas car on prend un but sur coup de pied arrêté et on touche la barre. Entre les blessures et les absents, c'est vrai que c'est compliqué et ça a été le cas toute la saison".

C'était ta première saison sur le banc en tant qu'adjoint, comment l'as-tu vécu ?
Mickaël Di Tommaso : "Il faut prendre des décisions et c'est parfois compliqué de gérer l'humain, car il faut expliquer des choix qui sont pas toujours compris et acceptés. Quand je vois les difficultés d'un entraîneur, je pense que travailler en duo c'est bien. Le côte sportif sinon ça me plait beaucoup, être sur le côté ce n'est pas le même stress. Mais psychologiquement tu es parfois aussi voir plus fatigué que lorsque tu es sur le terrain (rires). Mais il y a de l'adrénaline car il y a du stress positif, la pression du résultat. J'étais un compétiteur sur le terrain, je le suis toujours sur un banc. C'est plaisant de prendre des décisions, je suis content de vivre cette expérience".