Coupe de France 
 Coupe de France : Debrosse et Benhamou voient le GF38 battre Strasbourg

Coupe de France
Laurent Debrosse (à gauche) et Julien Benhamou (à droite), deux anciens pros du GF38 aujourd'hui retraités du football et joueurs vétérans de l'US Jarrie Champ (crédit photo : C. Bruno / Footisere).

Le GF38 (N1) recevra Strasbourg (L1) sur une date restant à définir (voir site internet officiel du club ici) à l'occasion des 8èmes de finale de la coupe de France 2018.
L'occasion pour nous de demander leur avis à deux joueurs qui auront marqué l'histoire du club et qui restent populaires aux yeux des supporters grenoblois : Laurent Debrosse et Julien Benhamou.

Questions  Laurent Debrosse Julien Benhamou
Cartes d'identité  Né le 2/10/1968 à St-Vallier (71)
Poste : Milieu de terrain
Clubs : Montceau, Olympique Lyonnais, Dunkerque, Châteauroux, Niort, GF38 (pro). Jarrie Champ (amateurs).
Palmarès : Champion de France de D2 en 1997 avec Châteauroux et Champion de France de National en 2001 avec le GF38.
Statistiques : 3 matchs de coupe de l'UEFA,  108 matchs et 2 buts en Ligue 1, 261 matchs et 9 buts en Ligue 2, 36 matchs et 5 buts en National.
Né le 23/12/1977 à Grenoble
Poste : Défenseur
Clubs : Norcap, GF38, Aurillac, Pau, Nîmes, Sète (pro).
Rachais,  Jarrie Champ (amateurs)
Palmarès : Champion de France de CFA en 1998-99 et champion de France de National en 2001 avec le GF38.
Stastistiques : 8 matchs en Ligue 2 et 1 but, 136 matchs en National et 4 buts.
Ton meilleur parcours en coupe de France ? "1/4 de finale en 2000 avec le GF38 face à Troyes disputée au vieux stade C. Berty. On menait 2-0 et on s'incline 2-4 aux prolongations ... rageant" "1/2 finale en 2005 avec Nîmes face à l'AJA Auxerre. On s'incline 2-1 face au futur vainqueur de l'épreuve où jouaient Cool, Kaboul, Lachuer, Violeau, Cheyrou, Mathis, Benjani avec Guy Roux comme coach."
Ton meilleur souvenir en coupe de France ? "En 2000, au tour précédent en 8ème de finale avec le GF38 on s'impose 2-0 contre Châteauroux, mon ancien club. Un super souvenir d'autant plus que j'avais marqué de volée et que ça ne m'arrive pas souvent (rires) ..." "La même année en 2005, en 1/4 on gagne 4-3 aux prolongations contre Sochaux (L1) avec Nîmes (N). On perdait 3-1 et au final on l'emporte 4-3 aux prolongations. Enorme !"
Ton meilleur souvenir avec le GF38 ? "La montée en Ligue 2 en 2000-2001." "La montée en National en 1998-1999"
Ton meilleur souvenir de footballeur ? "Avec Châteauroux, la montée en Ligue 1 à l'issue de la saison 1997-1998" "Sans hésiter les deux finales de coupe de France Poussins disputées avec Norcap en 1986-1987 et 1987-88. On en a gagné une sur les deux et j'avais inscrit deux buts en finale, à l'époque je jouais attaquant."
Pronostics du match GF38-Strasbourg ? "Victoire 2-1 du GF38 à l'issue du temps réglementaire." "Match nul 1-1 puis victoire aux tirs aux buts du GF38".
La clé du match ? "Trois clés pour moi : engagement physique, gros mental et solidarité. C'est un match où les joueurs doivent rentrés sur le terrain surmotivés, une Ligue 1 ça n'arrive pas tous les jours. Thierry Laurey ?
Je ne l'ai pas eu comme entraîneur comme Julien, par contre je l'ai croisé en tant que joueur l'époque où il était à Sochaux ou Montpellier ... c'était une autre époque forcément ! (rires)"
"Je m'attends à un match serré. Les Grenoblois sont capables de rivaliser le temps d'une rencontre face à une équipe de Ligue 1. Ils ont démontré contre Ajaccio qu'ils pouvaient élever leur niveau de jeu. Ils auront une grosse motivation devant leur public. C'est un match bonus pour eux, ils ont tout à gagner. Il y a toujours des surprises en coupe et ils ont éliminé l'OM il y a peu. Alors tout est possible.
La clé du match ? La concentration, être rigoureux dans tous ses gestes. A ce niveau-là toutes les erreurs se payent cash.
Je connais Thierry Laurey que j'aie eu comme coach à Sète, c'est un entraîneur qui prône un jeu offensif, il y aura du spectacle au SDA et je serai évidemment présent en tant que supporter.."
Un message à faire passer aux joueurs ? "Bonne chance et soyez forts !" "Bonne chance à toute l'équipe et en particulier un bisou à Sélim Bengriba (rires)"