Christophe Cuynat en vacances en Egypte (janvier 2020 / tous droits réservés)

C’est sous le soleil et loin des berges de l’Isère que Christophe Cuynat a accepté de répondre à une interview.
A des kilomètres de la France, l’entraîneur du FC Vallée de Gresse reste toujours très lucide sur la situation du foot local. Et remonté à bloc pour que son équipe fasse une solide deuxième partie de championnat …

Tout d’abord comment se passent les vacances pour toi en Egypte ? Fais-nous un peu rêver …
Christophe Cuynat : « Je suis parti pour une semaine avec 4 couples faire une coupure avec le boulot et le foot, prendre un peu de chaleur et recharger les accus pour la deuxième partie du championnat. J’ai découvert des monuments extraordinaires fabriqués par des personnes très courageuses il y a plusieurs siècles de cela. Cela prouve avec beaucoup de volonté qu’on peut arriver à atteindre de tels objectifs même sans moyen. »

Comment se passe le retour aux terrains ? Avec quel programme de reprise au menu ?
Christophe Cuynat : « On a repris le 8 janvier avec 2 séances par semaine et 4 matchs amicaux contre Seyssins, UOP, Jarrie et Rachais avec 3 matchs amicaux sous forme de revue d’effectif. Le Rachais en match préparatoire de la JS Chambéry puis suivra un autre match amical contre Manival pour continuer à préparer le deuxième match de Chaponnay. »

Ton équipe occupe la 9ème place de son championnat de R3. Quel bilan fais-tu de cette première partie de saison ?
Christophe Cuynat : « On est neuvième avec 2 matchs de retard. Le résultat de ces 2 matchs va nous permettre de nous situer sur nos ambitions. On est parti de zéro en août avec un groupe restreint de joueurs seniors 1 et 2 de l’année dernière et quelques u18 et 2 recrues. Avec le temps, du travail et beaucoup de solidarité on a pu sortir un groupe de 18 joueurs compétitifs pour la r3. »

Quels sont les axes d’amélioration de ton équipe ? Sur quoi doit-elle progresser ?
Christophe Cuynat : « On est déficient offensivement mais c’est compliqué de faire mieux avec pas beaucoup d’attaquant, du coup on est obligé de faire de la magie avec des milieux et défenseurs pour être plus conquérants devant la cage.
Après c’est compliqué de s’améliorer sur d’autres points sachant que je demande déjà beaucoup à mes joueurs toute la semaine et le week-end. 
Je perfectionne nos points forts pour être certains de réaliser des bons coups à chaque match. »

Des signaux positifs néanmoins avec une fin d’année plutôt encourageante ?
Christophe Cuynat : « On a beaucoup de points positifs par rapport à août où on avait beaucoup de doutes et d’appréhension. Les victoires se sont enchaînées depuis le VER SAU, l’équipe a trouvé un équilibre, s’est solidarisée, a retrouvé des valeurs qui faisait la force de la Vallée il y a 3 saisons. On n’est pas, la plus belle équipe à voir jouer mais la plus volontaire« 

Quels objectifs vas-tu fixer à tes troupes pour cette 2ème partie de championnat ?
Christophe Cuynat : « L’objectif sera de gagner un maximum de matchs à domicile sur les 8 à jouer. Gagner une équipe en février me tient à cœur, assurer le plus vite possible le maintien pour aider les autres équipe seniors pour le maintien. On fera peut-être comme au rugby : choisir les matchs les plus importants pour former l’équipe la plus compétitive. » 

Ton club a beaucoup milité ces dernières semaines dans les médias locaux pour avoir enfin un terrain synthétique. Les élections municipale c’est devenu plus qu’un enjeu politique pour vous ?
Christophe Cuynat : « Le synthétique est une obligation pour pouvoir évoluer, progresser depuis les catégorie jeunes, être plus ambitieux et attirant et surtout travailler dans de bonnes conditions. Mais cela fait 18 ans que l’on me fait rêver avec un terrain synthétique sur une des 3 communes et il y a toujours rien, on est dans l’obligation de louer un terrain à Pont-de-Claix et faire des manifestations pour payer cette location.
Nous ne pouvons plus avancer, nous sommes plutôt sur la pente descendante et ce n’est pas avec nos élus que l’on va arriver à quelques choses. Reste la solution d’un mécène ou d’un quinté dans l’ordre. » 

As-tu un message à faire passer à la communauté du foot isérois ?
Christophe Cuynat : « J’aimerai le foot isérois en meilleure santé quand je vois que l’on est représenté que par 3 clubs de Ligue 2 à R1 ça fait peur. On sait d’où vient le problème mais chaque club reste sur leur position, les joueurs doivent changer d’état d esprit, être plus ambitieux devant l’adversité et les problèmes, choisir entre le football compétitif et loisir, mettre de côté les mercenaires, des présidents plus ambitieux, heureusement entre certains coach’ on arrive à trouver des moments conviviaux pour échanger et s’entraider autour d’un verre . Pour finir longue vie à footisere je ne passe pas une journée sans aller sur le site, la variété de vos articles permettent de voyager à travers beaucoup de clubs de niveaux différents. Bravo pour votre longévité et votre 17ème bougie à venir. »

Christophe Cuynat en vacances en Egypte (janvier 2020 / tous droits réservés)