(Crédit photo : Fb Laurent Blachon)

Entraineur de l’équipe II de Seyssinet qui a survolé son championnat de D2 cette saison, nous avons interviewé Laurent Blachon

Laurent, peux tu rapidement te présenter, ta carrière de joueur, d’entraîneur, tes diplômes (avec les années) ?
J’ai joué de l’âge de 7 ans à 18 ans à Grenoble avec de beaux souvenirs en cadets nationaux et le privilège d’avoir côtoyé Youri Djorkaeff et d’autre joueurs comme Clement Garcia que j’ai retrouvé à Seyssinet. Ensuite j’ai évolué au FC Jojo ou j’ai pu faire des matchs en D4, j’ai poursuivi ma carrière à Seyssinet pendant presque 10 années pour finir à la Vallée de la Gresse pendant 7 années. J’ai pris mes fonctions d’entraineur à l’ASIEG pendant 7 saisons ou j’ai pris l’équipe en D3 avec de très beaux moments et une montée en excellence. Après mon départ de l’ASIEG j’ai fais 3 saisons à St Cassien ou je me suis éclaté avec des bénévoles extraordinaires et un groupe fantastique et depuis le début de saison, à Seyssinet. j’ai les diplômes cff1 et cff3.

Tu entraînes Seyssinet (2) depuis le début de la saison et déjà c’est la montée ; peux tu analyser la saison de ton équipe.
je suis arrivé sur la pointe des pieds car pour la 1ere fois j’allais entrainer une équipe réserve mais je n’ai pas changé ma façon de travailler et ma vision du football amateur. Grace aux éducateurs séniors en place qui m’ont aidé j’ai pu mettre en place mon fonctionnement, tout le groupe a adhéré immédiatement ce qui nous a permis d’être 1er dès la 1ere journée pour y rester jusqu’à la fin de saison.
22 matchs
16 victoires 1 nul 5 défaites
62 buts marqués
34 buts encaissés

Les points forts de ton équipe ?
Le sérieux et l’assiduité aux entrainements ce qui est primordial pour moi, on a fonctionné avec une moyenne de 18 joueurs aux entrainements, ensuite les qualités des joueurs en place plus celles des nouveaux ont fonctionné immédiatement.

A quel moment as-tu pensé que tu avais une équipe pour jouer les premiers rôles ?
Dès la préparation au mois d’août j’ai su qu’il y avait toutes les qualités pour jouer la montée il fallait juste transformer ce groupe en compétiteur et surtout apporter de la concurrence et de mobiliser une vingtaine de joueurs au projet.

Il y aura 2 poules de D1 l’an prochain, quelle sera ton ambition ?
L’ambition du bureau et du staff séniors je ne le connais pas encore mais pour moi c’est de m’appuyer sur le groupe actuel et d’intégrer des jeunes U19 du club et quelques nouveaux joueurs qui auront l’état d’esprit du club. La priorité sera d’être prêt dès le début du championnat et ensuite nous pourrons se fixer un objectif pour la trêve dans un 1er temps.

L’AC Seyssinet a un nouveau bureau et notamment certains anciens joueurs que tu as côtoyés par le passé (Olivier Guimet, Patrick Ehrart, Franck Michelin, etc…). Est-ce vraiment différent de la période « MACAGNO » ?
Il y a quelques modifications à apporter pour que le club retrouve un peu plus de convivialité et d’esprit de compétition. Il y a eu des résultats déjà cette saison. La force du club de Seyssinet est la qualité de ses éducateurs et le nouveau bureau veut de la stabilité à ce niveau là.

A Seyssinet, misez-vous sur la formation et l’intégration des jeunes au plus haut niveau, avez-vous mis en place une politique technique ?
Bien sûr que la formation fait partie de la politique du club, d’ailleurs dans le groupe R1 de nombreux jeunes du club en font partie, et concernant mon effectif pour la saison 2019 / 2020 je veux intégrer 6 à 7 joueurs U19.

A ton avis, le niveau a-t-il progressé ces dernières années ?
Il est difficile de se prononcer, au niveau district je pense que techniquement le niveau a peut-être progressé grâce à certains joueurs issus du footsall mais c’est au détriment de l’aspect tactique et physique, et surtout au niveau de l’investissement et de l’esprit de compétition. On a l’exemple des équipes qui montent en R3 et qui redescendent l’année suivante, pour la plupart ce n’est pas par un manque de qualités des éducateurs mais peut-être de l’investissement des joueurs, il y a tellement de possibilités pour pratiquer le football que si dans leur club tout ne se passe pas comme ils le souhaitent ils vont ailleurs, futsal, soccer, etc…au lieu de s’accrocher, et comme disent les anciens, de « mouiller le maillot ».

Consultes-tu FOOTISERE, que pourrions-nous améliorer ?
Bien sur que je consulte assidument Footisere, c’est le France football ou le journal l’équipe, de notre département. Concernant les améliorations, peut-être que faire quelques zooms sur les éducateurs de jeunes de U7 à U15 qui ont une grosse responsabilité vis-à-vis des jeunes et de l’avenir de nos clubs, non seulement au niveau sportif mais surtout éducatif, ils doivent parfois apprendre le respect et les bonnes manières aux jeunes joueurs mais parfois aussi aux parents ce qui n’est pas leur fonction.