L'internationale française Sandrine Brétigny qui s'est racheté après son pénalty manqué

Metz (stade Haut De Blémont), Grenoble bat Metz Esap 2-0
Mi-temps : 1-0.
Arbitre : Mme. Front.
Buts : Jbarah (14e), Brétigny (90e).

METZ : Heil – Brocheray, Kaps, Jammi, Clerc (capitaine) – Yally, Benourhazi – Diakhaté, Cordier, Samri – Richards (Talbi 58e).
GRENOBLE : Perrault – Grange, Mbala, Neutelers – Schlepp, Elisor (Da Cunha 86e), Navas, Smaali (Moussa 60e) – Jbarah, Brétigny, Fortin (Khoury 67e).

Victorieuses à Metz sans encaisser de but, les Grenobloises ont parfaitement démarré leur championnat hier. Et leur recrue phare, Sandrine Brétigny, a déjà ouvert son compteur. Un match, une victoire en déplacement. Une défense  qui  n’encaisse pas de but. Des recrues qui  se  mettent  déjà  en valeur. Grenoble a fait ce qu’il fallait hier lors de la première  journée  de  la poule B de D2. Le GF38 était favori ? Il a  assumé  son  rang.  « Il faudra  être  bien  sur  les 15  premières  minutes, imposer notre jeu très vite, donc bien entrer dans le  match  et  gagner  nos duels »,  avait  annoncé l’entraîneur isérois Nicolas Bach avant la rencontre. Il a parfaitement été écouté. Les recrues déjà au rendez-­vous Juste avant la fin du premier quart d’heure, justement,  à  la  14ème,  Olivia Mbala perforait la défense  messine  plein  axe avant de lancer la recrue Maysa Jbarah, qui ne se faisait pas prier pour loger le ballon juste sous la transversale  de  la  gardienne Heil (0-­1, 14ème). Le premier but de l’internationale  jordanienne,  dénichée par Grenoble cet été. Une autre recrue iséroise  portait  le  coup  de grâce  dans  les  derniers instants de la rencontre. Sandrine Brétigny, ex ­internationale  française (22 sélections), crochetait Jammi  et  trompait  Heil au point de penalty, à ras de terre (0-­2, 90ème).
« La  saison  dernière, nous n’avons pas su gérer nos temps faibles sur certains  matchs »,  disait encore  Nicolas  Bach avant ce déplacement en Moselle.  Là  aussi,  force est de constater que ses joueuses ont respecté les consignes données. Au final, l’efficacité du GF38 a été égale à la stérilité  étalée  par  l’Esap tout au long des 90 minutes : maximale. En manque continu de solutions, d’inspiration, d’alternatives,  les  locataires  des Hauts  de  Blémont  sont rarement  parvenues  à franchir le rideau défensif adverse. Et quand l’attaquante Binta Diakhaté réussissait enfin à ouvrir une petite brèche, le tir croisé  de  sa  partenaire Sila  Richards  venait mourir  au­-delà  du  second  poteau  de  Cindy Perrault (33ème). Les Messines (4 tirs, aucun cadré) n’allaient  finalement plus  approcher  la  cage grenobloise  d’aussi  près durant le reste de la rencontre. Pour Grenoble, le début de  championnat  est idéal.  Et  après  une  semaine où il sera exempt, le  GF38  retrouvera  son public dans 15 jours face à Nancy.
PROCHAIN MATCH Grenoble – Nancy, dimanche 16 septembre à 15h00.

(Source article : Le DL)