Jeoffrey Grail (crédit photo : www.fcsalaise.com)

Alors que le FC Salaise/Sanne recevra samedi à 18h le FC Echirolles (match à suivre en direct sur le site du club salaisien en cliquant ici) dans un match très important pour le maintien au sein de l’élite régionale, nous avons posé quelques questions à Jeoffrey Grail qu’on ne présente plus.

Jeoffrey, vous recevez Echirolles samedi, dans quel esprit avez vous préparé cette rencontre ?
« On a préparé les 15 derniers jours avec l’envie de prendre impérativement les 3 points qui sont primordiaux pour le maintien. Nous restons sur une défaite 3-1 à Montélimar avec encore une fois beaucoup de regrets au vu de notre prestation.
Nous avons énormément travaillé sur la spontanéité dans les 20 derniers mètres car nous pêchons dans ce domaine depuis la reprise. »

Au-delà de l’enjeu important, quelles vont être les clés du match ?
« Les clés du match sont simples : envie et détermination. Nous devons être maîtres chez nous et ne rien laisser espérer à notre adversaire car nous sommes conscients que même si Echirolles et peut-être moins bien en cette 2ème phase, elle reste une équipe de R1 solide. »

Vous êtes actuellement avant-dernier. Est-ce que cette position est conforme et juste au regard de vos performances de ton point de vue ?
« Mon analyse est mitigée. Dans un premier temps je te dirai que non, nous ne méritons absolument pas d’être à cette position là car nous produisons du jeu et nous posons des problèmes à toute les équipes. Malheureusement d’un autre côté peut-être que nous sommes à notre place car nous payons cash nos erreurs individuelles, le niveau R1 ça ne pardonne pas. La rigueur technique et tactique font parties des composantes essentielles pour se maintenir à ce niveau la. Nous devons arrêter de faire des cadeaux à l’adversaire !!! »

A titre personnel tu t’es reconverti défenseur. C’est parce que tu n’avançais plus et que tu ne cadrais plus un ballon en tant qu’attaquant ou bien pour aider l’équipe ?
« Pour répondre à cette question le coach m’a reconverti en 2ème phase saison dernière latéral droit car on avait beaucoup d’absents à ce poste. Il m’a testé et cela a été concluant immédiatement, il était satisfait de mes relances et physiquement il me restait encore de la caisse pour pouvoir déborder. Par la suite le niveau R1 a fait que mes premières difficultés sont arrivées sur le plan défensif. Les adversaire étaient bien meilleurs mais des joueurs plus expérimentés et reconnus à ce poste là comme Anthony Tronchon ont permis de vite redresser la barre. Donc je suis repassé sur un poste offensif depuis la reprise et j’avoue que cela me manquait. »

Tu as fait partie de la fête des 10 ans de Footisere il y a 5 ans déjà. Et un des rares de cet évènement à jouer encore. As-tu un message à faire passer à ceux qui te lisent ?
« Déjà 5 ans ? Le temps passe vite mais tu me fais passer pour un vieux alors que je n’ai que 32 ans 🙂 Comment oublier cette journée, la fierté d’avoir été invité par vos soins, j’en garde un super souvenir surtout avec la saison que je venais de passer avec La Tour-du-Pin et la coupe de France. Bien évidement le message à ceux qui lisent c’est de leur dire que j’ai été très fier de partager cette journée avec eux et que si ils ne jouent plus c’est qu’ils étaient déjà sur la fin il y a 5 ans. Super heureux d’avoir fait parti des footballeurs amateurs de l’Isère à représenter votre site qui est super. Et surtout un grand merci à vous qui mettez en lumière notre football isérois. Grâce à vous nous pouvons suivre nos amis les clubs voisins avec les résultats et c’est top ! »