Nicolas Belvito, auteur d'un but exceptionnel (photo : Florent Selvini)

A Ajaccio, stade François Coty, AC Ajaccio 1-2 Grenoble Foot 38
Mi-temps : 0-0
Arbitre : S. Palhies assisté de P. Cravo et B. Parinet Le Tellier
Arbitre remplaçant : J. Riche.
But : Nouri (49e) pour Ajaccio; Elogo (64e), Belvito (72e) pour Grenoble
Avertissements : Sanusi (40e) à Grenoble

GF38 : Camara, Gibaud, Spano Rahou (puis Coulibaly,14e, puis Mombris, 52e), Bengriba, Abou Demba, Sanusi, M’Changama, Grange, Elogo, Belvito (puis Chergui, 82e), Sotoca.

Première mi-temps assez hachée avec beaucoup de fautes et pas mal de tension mais sans occasion réelle de but. A noter la blessure du capitaine Maxime Spano Rahou, sorti à la 14e et remplacé par Coulibaly.
En début de seconde période une perte de balle grenobloise profite aux locaux qui ouvrent le score par l’intermédiaire de Nouri de la tête (49e). Ce but a eu pour effet de réveiller les grenoblois qui monopolisaient le ballon mais sans être réellement dangereux, les ajacciens, forts de leur avance, se replaçant massivement en défense.
Et c’est logiquement qu’Elogo égalisait à la conclusion d’un bon mouvement grenoblois (64e).

La pépite de Belvito
(vidéo BeinSports)

C’est Belvito qui allait illuminer la rencontre par un éclair de génie, de plus de 40 mètres il voyait Leroy légèrement avancé et sa frappe pure et tendue, lobait le portier ajaccien, sans nul doute l’un des plus beaux buts de cette saison en L2.
Et ce but venait récompenser un joueur qui s’est battu tout au long de la rencontre, tant est si bien qu’il a du sortir quelques minutes avant la fin du match, victime de crampes.
Les ajacciens jetaient toutes leurs forces dans les dernières minutes à l’image de cette frappe sur le montant de Camara. Mais ce sont les grenoblois qui avaient des balles de break en contre attaques. Les dernières minutes étaient crispantes mais Grenoble parvenait à conserver son avantage.