Yoann Sauzéat et Karl Boughalem, les présidents des 2 clubs

Toutes les associations sportives sont à l’arrêt et les championnats amateur, sont terminés depuis le 16 avril. Mais les dirigeants du FC Salaise et de l’Olympique Rhodia poursuivent leurs projets, dont le principal reste la fusion avec l’Olympique Rhodia.
Un travail de fond a été nécessaire pour l’élaboration d’un grand club d’agglomération qui devrait permettre à l’ensemble des footballeurs de cette zone géographique de s’épanouir quel que soit leur niveau de pratique. La fusion mise sur la planification de nombreuses actions socio-éducatives afin de proposer un réel accompagnement des licenciés, que ce soit sur le plan de la scolarité, de l’emploi ou de la cohésion sociale.
Pour la partie sportive, les dirigeants souhaitent mettre l’accent sur l’encadrement des équipes, la pédagogie et la formation des éducateurs. Le travail déjà bien avancé, a permis de le présenter au district Drôme-Ardèche puis à la Ligue Auvergne/Rhône-Alpes fin avril.
Les discussions sont possibles grâce aux visioconférences organisées plusieurs fois par semaine au sein d’un groupe de travail composé de membres des deux clubs.

« Nous devons faire des choix pour le club d’agglomération »
« À cause de la pandémie, le monde associatif n’échappera pas à de nombreuses restrictions. La survie des clubs va-t-elle pouvoir être assumée par les collectivités locales ? Car nous devons faire des choix pour l’avenir de ce club d’agglomération. Dans tous les cas, nous devons relativiser et avoir une pensée pour tous les souffrants, leurs proches et le personnel soignant qui les entourent et dont le travail est enfin reconnu à la hauteur de l’investissement à chaque minute qui s’écoule »,
estime Yoann Sauzéat, président du FC Salaise.

Et Karl Boughalem, président de l’Olympique Rhodia d’ajouter :
« Nous avons avancé plus vite sur la fusion car certains d’entre nous ne travaillent pas ou moins, et on a plus de temps. On devait présenter ce projet à la ligue le 15 avril, mais nous avons eu un délai supplémentaire. Nous avons jusqu’à fin mai. Ce projet n’est pas qu’un dossier, c’est réellement un beau projet d’association d’idées et de savoir-faire. Ce club d’agglomération va voir le jour et sera celui des joueurs, des éducateurs, des arbitres, des bénévoles, des parents, des partenaires, ou tout simplement des passionnés de football ».

(Source : Le Dauphiné Libéré)