Licencié pour faute grave par son employeur, le GF38, fin avril, Nicolas BACH l’entraîneur des féminines revient ce jour dans les pages du Dauphiné Libéré sur les raisons, non fondées pour lui, de cette mise à l’écart. L’affaire n’ayant pas eu de conciliation possible, un procès devant la juridiction prud’hommale semble inéluctable. Durant ces 3 mois difficiles pour lui, l’ex coach n’est pas resté inactif.
A son initiative et celle de Michel FABRE, le GUC Football Féminin vient de voir le jour, à cette occasion nous publierons très prochainement une interview du responsable technique de cette nouvelle structure.