Karim Tafer (à droite) sera à la tête de l’équipe fanion pour la deuxième année consécutive, tandis que Samir Menfouche débute, pour sa part à 41 ans, une nouvelle carrière, celle d’entraîneur (crédit photo : Carmelo Di Benedetto / Le Dauphiné Libéré)

L’AS Martinérois, c’est du passé. C’était le souhait depuis plusieurs saisons des dirigeants martinérois de changer d’identité. « Nous voulions donner au club une identité qui colle à la ville, précise Hamid Bourechak, secrétaire et éducateur au club. Avec cette nouvelle appellation, les gens s’identifieront mieux à la ville de Saint­-Martin-d’Hères ». Les Martinérois seront donc désormais les membres du club de Saint­-Martin­-d’Hères Football Club.

Depuis une dizaine de jours, les footballeurs de Saint-Martin­-d’Hères ont repris le chemin de l’entraînement. Toujours sous la houlette de Karim Tafer, qui sera épaulé cette saison par Samir Menfouche, transfuge du club de Manival. Grâce à un parcours excellent la saison dernière, ils ont glané le droit d’accéder en départemental 1. Ils seront les nouveaux venus à ce niveau, habités par le désir de jouer les trouble-­fête. « Avec le groupe dont nous disposons, je suis certain que nous pouvons occuper les premières places, assure Samir Menfouche. Les joueurs qui sont venus grossir l’effectif sont expérimentés, et pas dénués de talent. Nous ne nous contenterons pas d’assurer le maintien ».

Début du championnat le dimanche 9 septembre
Déjà, après seulement trois jours d’entraînement, l’équipe s’est mesurée à la formation de la Villeneuve (Départemental 1), avec au final, un succès (2-­1). Un bon test pour une formation qui trois jours plus tard affrontait les seniors 3 d’Échirolles. Une défaite (3-­4) qui n’a rien d’alarmante, car le groupe n’est pas encore au complet. « Beaucoup de joueurs sont encore en vacances, ajoute Karim Tafer. Nous sommes en rodage. Nous avons encore deux semaines devant nous, avant le début du championnat le 9 septembre prochain, et la réception de la Vallée de la Gresse II. » Le temps presse néanmoins pour les Martinérois qui ont malheureusement chuté dimanche à la Colline (1­-2 ap), équipe de Départementale 3, pour le compte du premier tour de la Coupe de France.

« NOUS AVONS LES MOYENS
DE RIVALISER
AVEC LES ÉQUIPES DE LA POULE »

L’aventure dans cette épreuve est donc terminée, l’équipe du président Mounir Guerbaa va pouvoir, désormais, se consacrer entièrement au championnat. « Il faudra tâcher de bien entamer la saison, poursuit Karim Tafer. Nous avons les moyens de rivaliser avec toutes les équipes de la poule. Aucune formation ne me paraît supérieure à la nôtre ». Certes, mais les joueurs de Saint-­Martin-d’Hères, c’est la nouvelle identité du club, devront rapidement hausser leur niveau de jeu. Le gardien Johan Da Silva, transfuge d’Échirolles la saison dernière, reste persuadé que son équipe est capable de tirer son épingle du jeu. « Nous avons subi une défaite imméritée en Coupe de France face à Collines, explique­-t-il. Nous serons plus performants dans quinze jours pour l’ouverture du championnat. Nous allons disputer encore quelques matchs amicaux qui vont nous permettre de peaufiner les automatismes. L’objectif de jouer l’accession n’est pas une utopie ». Premier élément de réponse le dimanche 9 septembre, avec la réception de la Vallée de la Gresse (2) à Benoit Frachon.

Carmelo DI BENEDETTO pour Le Dauphiné Libéré (édition du mercredi 29/08/2018)