Critiqué parce qu’il portait le N° 9 et qu’il n’avait pas marqué de but en Russie, Olivier GIROUD a démontré qu’il était essentiel pour l’équipe de France en signant le but de la victoire pour les bleus face aux Pays Bas.