Olivier Giroud n’a pas perdu de temps, mardi, à l’occasion du déplacement sur la pelouse de Crystal Palace (2-3). Le champion du monde tricolore, une nouvelle fois titularisé à la pointe de l’attaque de Chelsea. n’a en effet eu besoin que de six minutes pour trouver le chemin des filets. De quoi donner des idées à Tammy Abraham, qui l’a suppléé peu après l’heure de jeu et a à son tour marqué après six minutes sur le terrain.
L’ancien Montpelliérain n’en a pas moins marqué des points dans son duel à distance face au jeune Anglais et confirmé sa grande forme. En cinq matches depuis la reprise, dont quatre en tant que titulaire, le natif de Chambéry affiche en effet trois réalisations. Cette forme retrouvée avait déjà été perceptible avant la suspension de la saison en raison de la pandémie de coronavirus. De quoi lui permettre de compter cinq buts lors de ses huit derniers matches de Premier League. Soit autant que lors de ses 46 premières apparitions avec les Blues.

La priorité de Conte
Cet état de grâce est forcément précieux en vue de la saison prochaine. À Chelsea ou ailleurs. Car si les Blues n’ont pas manqué d’activer la clause leur permettant de prolonger d’un an le Savoyard, l’Inter Milan, qui avait vainement tenté de le recruter l’hiver dernier, a toujours en tête de s’attacher ses services. A en croire Sky Sports, Antonio Conte, qui le connaît bien pour l’avoir dirigé à Chelsea, fait en effet du lobbying en sa faveur et les dirigeants milanais auraient maintenu le contact avec l’entourage du joueur ces derniers mois.
Et le Français pourrait être d’autant plus sensible à l’intérêt des Nerazzuri que Chelsea a recruté Timo Werner en vue de la saison prochaine. Un renfort qui devrait le faire rétrograder dans la hiérarchie des attaquants.