Pierre-Jean Garcia, le manager de l'OC Eybens (crédit photo : C. Bruno / footisere)

Cela fait 5 ans que Pierre-Jean Garcia a passé les clés de l’équipe fanion de l’OC Eybens à Najib Tebaï.
A 55 ans celui qui a hissé les couleurs de son club au plus haut niveau régional a retrouvé un rôle central : celui de Manager Général.
Il n’a rien perdu de sa passion et de sa science du ballon rond comme on a pu le constater au cours d’un échange super intéressant …

Pierre-Jean, le banc d’entraîneur ne te manque pas trop ?
Pierre-Jean Garcia : « Le terrain ne me manque pas du tout. Il y a tant d’autres choses à faire dans un club comme le notre … J’ai tourné la page et j’occupe aujourd’hui un poste de Manager Général avec un rôle plus élargi qui correspond plus à ce que j’ai envie de faire aujourd’hui. Avec plus de 650 licenciés et une trentaine d’équipes engagées, notre club est cette année devenu le 1er club du District de l’Isère en terme de licenciés. C’est une première pour une petite commune de 10 000 habitants. On vient d’ailleurs de monter il y a un mois une section féminines en vue d’engager une équipe dans cette catégorie la saison prochaine. Preuve qu’il y a encore beaucoup de choses à développer, on grandit tout doucement … »

« bientôt un deuxième terrain aux ruires »

Quel est ton rôle dans tout ça ?
Pierre-Jean Garcia : « Je suis responsable du fonctionnement technique du club au sens large du terme : je suis là pour fédérer la quarantaine d’éducateurs qui compose notre structure et notamment leur recrutement. C’est un poste vaste mais super intéressant forcément quand on a atteint une taille comme la notre. Il y aura d’ailleurs un 2ème synthétique derrière le gymnase des Ruires en septembre prochain. Le pôle football va évoluer avec les locaux administratifs notamment le siège qui vont également être revus sur ce site des Ruires. Nos infrastructures évoluent, c’était nécessaire ».

Quelle est la politique générale mise en place ?
Pierre-Jean Garcia : « Un seul mot d’ordre : la formation. Mais cela ne date pas d’aujourd’hui évidemment. Nous avons de l’ambition et notamment arriver à retrouver sur du court terme la R2 chez les Seniors. Pour un club comme le notre qui a des jeunes en Ligue de partout, c’est un minimum. Mais pour avoir de bons Seniors, il faut de bons Jeunes. La formation est donc prioritaire, c’est le socle de base. Et si on n’a pas de bons éducateurs chez les jeunes, tout s’écroule. C’est pour cela qu’on a souhaité d’une part s’appuyer sur d’anciens joueurs qui ont écrit l’Histoire chez nous (ex Mokrane Boudjbiha) tout en recrutant des coachs qui ont fait leurs preuves ailleurs en Seniors (ex : Ali Maatar, Joël Votte, Douadi Bounouara …). Des éducateurs compétents qui connaissent le football, qui ont eu des résultats et qui en avaient un peu ras la casquette d’entraîner des Seniors. Au final on se retrouve avec une structure éducative qui tient la route et des éducateurs qui se régalent … Tout le monde s’y retrouve. »

Qui sont les coachs qui composent la structure technique du club ?
Pierre-Jean Garcia : « Je ne pourrai pas les citer tous car nous avons une quarantaine d’éducateurs dans le club mais je suis super satisfait de la structure actuelle et des leaders de chaque catégorie :
Seniors 1 : Najib Tebaï était mon successeur désigné. Il est la personne qui a le plus de charisme, qui a fait du super boulot chez les jeunes et qui méritait tout simplement. Il est le reflet de la philosophie du club de faire de la promotion interne.
Seniors 2 : David Maurice qui est le modèle du formateur et qui a eu de bons résultats au Rachais
Seniors 3 : Davy Cocuzza, Medhi Balkhak qui nous ont rejoint récemment.

U19 : U19 Ali Maatar et Douadi Bounouara qu’on ne présente plus.
U17 Ligue : Cyril Degas U17 venu en remplacement d’Ali Mendess parti à Villeneuve
U15 : Joël Votte
U14 : Nicolas Balducci 
U13 : Damien Conticchio 
U12 : David Charros 
U11 : Philippe Da Silva et Marcelo Donoso
U10 : Aymeric Empereur
U6-U9 : Nourri Cherrad a en charge de l’école de foot et est responsable de la catégorie.
U7 : Mokrane Boudjebiha et Fred Alinéi veulent donner au club comme éducateurs ce qu’ils ont donné en tant que joueurs … »

Quel bilan peux-tu faire à la trêve ?
Pierre-Jean Garcia : « Après une saison prolifique où nous avons connu de nombreuses montées, on s’attendait forcément à une année un peu plus compliquée.
A l’image des U19 Honneur qui jouent chaque semaine contre des équipes de jeunes de haut niveau dont certaines issues de clubs pros. On est dernier mais il y a 2 descentes, on n’est pas encore condamné, Ali Maatar croit dur comme fer au maintien de son groupe et nous avons toutes nos chances.
Chez les U15 « Honneur » nous sommes actuellement positionnés en milieu de tableau et en lutte pour le maintien en R1B (refonte de championnat).
Je tiens à souligner la bonne partie de saison des Seniors 2 qui avec la refonte des championnats de district pourraient accéder en D1 dès l’année prochaine. Soit une double montée potentielle à venir …
Les Seniors 3 l’équipe 3 peuvent également monter en D3, ce serait super si ils y parvenaient.
Enfin concernant les Seniors 1 qui sont actuellement 9ème en R3, il n’y a aucune inquiétude pour le maintien. Leur championnat a été plombé par un début compliqué mais ils se sont bien repris depuis. L’objectif est de pouvoir se rassurer le plus vite possible en faisant une bonne 2ème partie de championnat avec un maintien rapide en R3 afin d’aider les équipes 2 et 3 à monter. »

« Les équipes fanions sont moins prioritaires qu’avant : les clubs sont en train de réinvestir dans la formation »

Les équipes Seniors iséroises semblent actuellement en difficulté en Ligue. Comment analyses-tu cette situation ?
Pierre-Jean Garcia : « Je n’ai pas d’explication même si je le constate effectivement. Seulement des hypothèses :
Les équipes premières sont peut être moins privilégiées qu’à une époque où les équipes fanions étaient non seulement les locomotives des club mais les équipes prioritaires sur lesquels on investit tout.
Les clubs de l’Isère sont peut être plus dans une politique de formation des jeunes ? On sent bien dans les catégories de jeunes aujourd’hui qu’il y a plus de moyens, plus de diplômés et plus d’efforts faits qu’auparavant.
Pour expliquer ces résultats décevants en Seniors chez les Isérois on peut penser à un problème générationnel : peut-être a-t-on un déficit depuis des années au niveau de la formation et qu’ on le paye seulement aujourd’hui ?
La bonne nouvelle c’est que les clubs isérois sont en train de refaire le chemin inverse. Et on peut penser qu’on aura bientôt tous un réservoir important de joueurs de qualité qui vont venir alimenter petit à petit les équipes Seniors. Je l’espère en tout cas.
Si on regarde dans notre département aujourd’hui, à part les clubs qui ont des moyens financiers pour attirer quelques joueurs de l’extérieur et à une ou deux exceptions près il n’y en a quasiment plus, il n’y a pas d’alternative : il faut impérativement garder ses meilleurs jeunes.
C’est ce qu’on essaye de faire chez nous : on y arrive tout doucement en sortant des joueurs chaque année qu’on retrouve en équipe première. Cela valide complètement notre politique. »

Un petit mot sur le parcours GF38 ?
Pierre-Jean Garcia : « Même si je n’ai pu aller les voir qu’une seule fois cette saison, je suis leurs résultats évidemment. Je pense qu’ils ont un super coach et un super mec : comme il a été joueur, il est éducateur aujourd’hui. C’est quelqu’un de fidèle qui est venu pour bâtir. Ce n’est pas simple d’avoir pris la suite de l’entraîneur précédent qui avait fait du très bon boulot et c’est tout à son honneur. La montée ? Un club se construit d’année en année et si l’occasion se présente il faut saisir l’opportunité. Mais ne pas oublier que le GF38 reste promu en L2. Ils peuvent très bien faire 2 ou 3 saisons à ce niveau avant d’espérer jouer la montée en Ligue 1. Les budgets dans l’élite sont plus hauts et plus élevés : c’est difficile de monter en Ligue 1 mais encore plus difficile d’y rester. Sans un budget et un effectif conséquent on aura du mal à exister plus haut, c’est le risque. »

Un dernier mot pour conclure ?
Pierre-Jean Garcia : « Tout d’abord une bonne fin d’année à tous vos internautes en cette période de fêtes. Pour 2019, je souhaite à tous les clubs de bons résultats et pleins de bonnes choses à venir … »