(Source photo : Julien Diaferia /GF38)

A Montélimar (stade A. Tropenas), Grenoble II bat Montélimar 3-0
Mi-temps : 2-0
Arbitre M. Arous
Buts : Dady Ngoy (39e, 61e), Belvito (43e)
Avertissements : Sagna (37e), Keny (40e) à Montélimar ; Berizzi (35e), Jigauri (49e), Cheribert (57e), Boussaha (60e) à Grenoble

Malgré un début de rencontre alerte, il faut attendre vingt bonnes minutes avant de voir la première action. Le joueur de Montélimar Keny remettait de la tête pour Chahboun dont la reprise frôlait le montant isérois. Une maigre occasion qui ne reflétait pas la petite domination montilienne surtout en terme de possession de balle. Et la punition n’allait pas tarder à venir car les Grenoblois allaient profiter de l’attentisme de la défense montilienne pour la tromper par deux fois avant la pause par deux éléments habitués aux joutes de la Ligue 2 avec le GF38, Dady Ngoy (39e) et Belvito (43e). Douchés, rincés et dos au mur, les locaux ne pouvaient qu’accuser le coup tout en fixant un beau challenge pour la deuxième période.
Pas à la hauteur Hélas, les frêles espoirs montiliens allaient être vite réduits à néant car Dady Ngoy, profitant d’une erreur défensive d’Herbin trompait Delpierre pour sa deuxième réalisation personnelle. C’en était fini des espoirs des locaux qui proposaient un football brouillon et où la précipitation était souvent mauvaise conseillère. À l’heure de jeu, Benramdame proposait le premier tir cadré montilien avant qu’Herbin n’oblige Salles à une belle parade (75e) et que Dia allume le gardien (86e). Trop maigre pour espérer quelque chose de positif d’autant que les Grenoblois sereins et solidaires ne laissaient pas d’espace et s’emparaient des trois points tout en éteignant les illusions montiliennes.

Frédéric LAMY pour le Dauphiné Libéré