Eric Moncada le coach de Jarrie Champ (crédit photo C. Bruno / Footisere)

Il fête en ce mardi 16/10/2018 ses 45 ans.
Alors que son équipe de Jarrie Champ n’a pas encore remporté le moindre match en championnat de R3, Eric Moncada espère un cadeau pour son anniversaire ce week-end, à l’occasion de la réception des Lyonnais de La Duchère (3). On fait le point avec le technicien chenillard en attendant donc ce premier succès à venir …

Eric, que retiens-tu de la défaite 2-0 face à Limonest (2) en coupe Laurafoot ?
Eric Moncada : « Le contenu du match a été intéressant pour nous. Pour une équipe dernière en R3 on n’a pas été ridicule face à une équipe évoluant 2 niveaux au-dessus. Dont l’équipe fanion a battu sèchement Salaise en coupe de France ce week-end ce qui prouve la qualité du groupe Seniors de ce club de Limonest.
Dans l’ensemble c’était pas mal, je suis satisfait de l’état d’esprit et du jeu proposé. On a 2 occasions franches qu’on ne concrétise pas alors qu’on est à 6 mètres des buts. A contrario on paye cash nos erreurs défensivement et on s’incline 2-0. Cette rencontre nous a permis de préparer la venue de La Duchère (3) et d’après les échos que j’ai, on va encore affronter une grosse cylindrée de notre poule. »

Justement, ton équipe est dans le dur en championnat, comment analyses-tu ce début de saison ?
Eric Moncada : « C’est un début de saison difficile sur le plan comptable on ne va pas se voiler la face : on n’a pas gagné un match en championnat et on s’est fait sortir en coupe de France au 3ème tour face à une équipe inférieure au niveau hiérarchique. Tout n’est pas catastrophique car ce n’est encore que le début de saison et on a joué en championnat que des favoris ou de grosses pointures. C’est compliqué également pour notre réserve qui compte également 3 défaites en 3 rencontres. »

Qu’est-ce qui te manque aujourd’hui pour renverser cette spirale ?
Eric Moncada : « On a des manques un peu partout, il nous faudrait 3 ou 4 joueurs de niveau R3 pour apporter de l’expérience. On a 23 ans de moyenne d’âge et ce n’est pas évident pour ce groupe qui reste jeune. C’est l’apprentissage de la R3, il faut du temps. N’oublions pas que nous sommes promus à ce niveau cette saison. Il nous faut 3 ou 4 victoires à la trêve sur les 8 matchs qui restent. On n’est pas abattu, je trouve qu’il y a du mieux au niveau des entraînements, dans l’envie et dans l’état d’esprit. On va travailler pour engranger des points contre des adversaires directs et se mettre en ordre de marche pour aller chercher ce maintien. »

Tu fêtes aujourd’hui tes 45 ans dont 28 ans sur le banc en tant qu’entraîneur toutes catégories confondues. Qu’est-ce qui a aujourd’hui changé par rapport à l’époque ?
Eric Moncada : « Je trouve que les joueurs s’investissent beaucoup moins qu’avant. Je parle d’avoir envie de venir s’entraîner, participer à la vie du club, être compétiteur. On s’écoute trop parler et on se remet moins en question. Le football a changé par rapport il y a 15 ans en arrière au niveau de l’état d’esprit. Et surtout par rapport au niveau des équipes. Le niveau d’Excellence ou Ligue à l’époque était largement supérieur à ce qu’il est aujourd’hui sur le plan footballistique. Le football est devenu un sport de consommation, au-delà de la motivation pure liée à la compétition. »

Qu’est-ce qui te motive encore en tant que coach ?
Eric Moncada : « La passion du ballon rond. J’aime le football, je regarde toutes les équipes de mon club jouer. J’ai encore cette envie et cette flamme de fouler les terrains ou m’assoir sur un banc. Je ne sais pas si cela va durer encore 10 ans. Honnêtement parfois je m’interroge pour revenir à la base et entraîner à nouveau dans des catégories de jeunes. Surtout quand je vois la motivation de certains Seniors en général, au-delà de mon propre club c’est un constat aujourd’hui partagé par de nombreux collègues coachs. Je pense quand même pouvoir apporter quelque chose aux joueurs et je sais d’où je viens. Cette envie, cela reste aujourd’hui mon moteur. »

Tu as un message particulier à faire passer en cet anniversaire ?
Eric Moncada : « Je souhaite à tous les coachs isérois de faire une bonne saison et d’animer et transmettre leur envie et motivation à leurs joueurs afin d’avoir les meilleurs résultats sportifs possible. »