Vincent Hognon a bien analysé ce mauvais résultat à Villefranche

Alors que tout semblait parfait dans le meilleur des mondes pour un GF38 qui avait accumulé les bonnes performances lors des 3 premières rencontres de préparation :
GF38 2-1 Auxerre, GF38 1-0 Clermont, GF38 1-1 ASSE,
Le FC Villefranche a mis un terme à cette série en s’imposant 2-0 !

Faut-il s’inquiéter ?

Un peu OUI, car les caladois n’avaient pas briller lors de leurs 2 premières rencontres amicales : Dijon 6-0 FCVB et Martigues 4-0 FCVB. Ils n’avaient pas marquer de buts jusqu’alors, face au GF38 ils scorent à 2 reprises sans encaisser le moindre but. C’est plutôt dans le contenu qu’on est en droit de se poser des questions. Sans être transcendant face aux 2 pensionnaires de L1, le GF38 avait laisser la domination et la maitrise du jeu à leurs adversaires mais avait su être opportuniste et réaliste quand l’occasion se présentait.

Un peu NON, car on est dans une phase de préparation avec tout ce que cela comporte : fatigue, phase de récupération. Un travail d’endurance puissance demande des efforts qui porteront leurs fruits pour le début du championnat. Alors pas de quoi s’inquiéter pour un GF38 « new look » avec une ligne d’attaque qui devrait être opérationnelle d’ici 15 jours.

On laissera au coach Vincent Hognon, le mot de la fin :

« Ce résultat remet les choses à leur place. Ca a été insuffisant, très insuffisant. Trop d’à peu près, trop d’absences lors de la première demi-heure. La 2ème demi-heure on a mieux géré et stabilisé notre jeu et la dernière on a été beaucoup plus performant. On est monté en puissance avec beaucoup d’occasions mais l’efficacité a péché. C’est bien par moment d’être en difficulté, ça remet tout le monde les pieds sur terre. »