Jordan Tell, le buteur grenoblois (Source photo : L'Equipe)

Une fois l’euphorie de la victoire passée, il faut se remettre au travail et se rendre à l’évidence : OUI le GF38 a marqué sur sa seule véritable occasion avec un dernier passeur assez rare : Brice Maubleu ; mais on a vu toute la hargne et la volonté de Jordan Tell au milieu de 3 défenseurs, faire la différence et marquer d’un tir croisé. OUI il y a eu un double sauvetage Maubleu-Abdallah en fin des arrêts de jeu, le premier ralentissant une frappe à bout portant de Ngbakoto et le second d’un geste venu d’ailleurs en taclant de toutes ses forces un ballon qui allait franchir la ligne mais la transversale et le poteau était du côté des grenoblois.

Quant à la production grenobloise elle n’a pas été extraordinaire et loin de là, l’équipe a subi, beaucoup subi et elle ne doit qu’à la maladresse des attaquants nancéiens et à la bonne partie d’un Brice Maubleu revenu à son meilleur niveau, de ne pas avoir encaissé un but qui aurait fait mal au moral ! Victoire sans encaisser de but c’est ce que retiendront les supporters, le staff et les joueurs mais le plus dur c’est de confirmer dès samedi face à Rodez.

Le mois de mars a bien démarré, les 3 rencontres à venir, réception de Rodez, déplacement à Pau et réception de Bastia nous montreront à quel point les joueurs grenoblois veulent se sortir de la zone rouge.

Jordan Tell a été recruté pour apporter ce petit plus offensif, on peut reconnaître que sur ce recrutement le GF38 a fait une bonne pioche.