(Source photo : www.clubaunion.com.ar)

Il faut avouer quand même que c’est une très mauvaise gestion de l’effectif professionnel que l’on retrouve depuis un certain temps à Grenoble. Il manque cruellement une cellule « recrutement » digne de ce nom. En effet aujourd’hui pas moins de 5 joueurs sous contrat ne sont pas autorisés à évoluer avec les pros, ils se retrouvent donc à s’entraîner avec le groupe évoluant en Régional 1 dirigé par Lucas Pouliquen alors que certains amateurs ont été appelés pat Vincent Hognon …

Manuel De Iriondo, que personne ne connaissait, argentin né à Santa Fé, il a fait ses débuts à l’Atlético Unión puis à l’Olympo avant de jouer à Poli Iasi (D2 Roumaine). Il n’a pas convaincu, il se dirigerait vers l’Espagne.

Giorgi Kokhreidze, international géorgien dans les catégories de jeunes, il reste le grand mystère du GF38, annoncé comme une pépite, passé par Saburtalo Tbilissi. Réputé pour sa vision du jeu et sa qualité de passe. N’a fait que quelques apparitions en L2 et il n’a pas convaincu.

Olivier Boissy, inconnu dans l’hexagone, un grand attaquant par la taille 1m91, n’a joué qu’à 11 reprises la saison dernière. Il n’a pas convaincu.

Jules Sylvestre-Brac, un jeune qui promettait mais dont les prêts, notamment à Villefranche (N1) n’ont pas été concluant. Difficile à recaser.

Chris Goteny, encore un grand gabarit (1m94), prêté en cours de saison au Canet (N2) mais qui n’aura que peu joué.

Il est peu probable que le club puisse négocier des transferts eu égard au rapport qualité/prix de ces joueurs. Le club peut éventuellement les aider à trouver un club amateur mais jusqu’en juin 2023, c’est au club de payer ses salariés sous contrats.

Aux dernières nouvelles, un accord est intervenu entre Manuel de Iriondo et le GF38. Ce dernier a libéré son joueur qui a décidé de rejoindre la péninsule hibérique et plus précisément un club de 3ème division, le CF Rayo Majadahonda (au Nord-ouest de Madrid). Le joueur était sûrement surcoté pour pouvoir jouer en L2 française.