Florian Michel de retour après son opération (photo Romain Quiblier / GF38)

Ils auront encouragé les joueurs durant 95 minutes ! Les supporters grenoblois ont retrouvé de la voix et de l’allant. Et le staff et les joueurs ne se sont pas trompés en venant les saluer en fin de rencontre avec un « clapping » de grande qualité.
Menés après 50 secondes de jeu les coéquipiers de Maubleu sont restés concentrés et ont montré beaucoup d’application et de justesse dans leurs intentions. Face à une équipe bien équilibrée et pouvant être dangereuse à tout moment, les grenoblois ont su être patients.
La réaction grenobloise allait arriver en seconde mi-temps et l’égalisation de Diallo à la 54ème minute traduisait bien cette application, un centre de Néry au millimètre et une tête canon de Diallo qui prenait le dessus sur son adversaire direct. Mais il fallait attendre les arrêts de jeu pour voir Henen tentait une frappe enroulée du droit sans trop de puissance et l’incroyable boulette du gardien norvégien Bratveit (sans doute déjà préoccupé par une relance rapide), le portier gardois laisser filet le ballon entre ses bras et ce dernier finissait au fond des filets. Une victoire qui fait du bien au moral et le sympathique coach Maurizio Jakobacci venant saluer les anciens joueurs de Grenoble nous déclarait « Je pense qu’après ce mauvais démarrage, chacun a bien compris l’importance de son rôle et ça se ressent sur le collectif, nous sommes sur la bonne voie »

A Grenoble, Stade des Alpes, GF38 2-1 Nîmes
Mi-temps : 0-1
Arbitre : B.Dechepy assisté de B.Parinet Le Tellier et M.Benkemouche.
But : Diallo (54è), Heenen (90è+3) pour Grenoble ; Delpech (1è) pour Nîmes
Avertissements : Monfray (47è), Néry (64è), Belmonte (64è) à Grenoble ; Burner (61è), Aribi (64è), Martinez (74è), Koné (87è) à Nîmes.

GF38 : Maubleu (C), Nery, Monfray, Nestor (puis Sylvestre-Brac, 81è), Gersbach, Michel (puis Gaspar, 66e), Perez (puis De Iriondo, 80è), Belmonte (puis Bambock, 80è), Ravet, Correa (puis Henen, 60è), Diallo.

NIMES : Bratveit, Burner, Delpech, Martinez (C), Sainte-Luce, Guessoum, Benrahou (puis Koné, 84è), Valerio, Ponceau, Eliasson – Aribi (puis Doucouré, 68è).

En début de match, le GF38 avait offert une minute d’applaudissements en mémoire de Vincent Gimenez, ancien joueur de Norcap et de Grenoble, décédé à l’âge de 68 ans.