L'horizon s'obscurcit pour le GF38

NE PAS PERDRE n’a pas suffi, il fallait gagner à domicile et démontrer quelque chose face à Rodez, faire comprendre aux supporters que les 3 points acquis à Nancy n’étaient pas le fruit du hasard.
A la place de ça, le GF38 a continué à afficher ses insuffisances chroniques, son incapacité à prendre le jeu à son compte face à une équipe qui avait décidé de jouer regroupée défensivement. Une attaque absente, un milieu maladroit et en manque d’inspiration, en manque de risque, en manque de prise d’initiative. Tant que pour l’instant la défense tient le choc et si les montants sont du côté grenoblois c’est déjà un signe encourageant. Même si ça a été un peu mieux en seconde période, on est loin d’être rassuré et que ce soit dans les travées du stade des Alpes ou devant son poste de télévision, on s’ennuie ferme en regardant jouer le GF38.
Vincent Hognon tente des coups avec les joueurs à sa disposition mais ce n’est pas concluant, des joueurs cadres qui se pensaient titulaires indiscutables et qui se retrouvent sur le banc, des moins expérimentés lancés dans le grain bain, l’électrochoc ne se produit toujours pas.

Sans pouvoir s’imposer à domicile, le GF38 est aujourd’hui relégable.

Pas de question à se poser il faudra ramener quelque chose de Pau mardi 15/03 (qui vient de s’incliner à Dunkerque 1-0) puis battre Bastia samedi 19/03 (qui vient de s’imposer à Ajaccio 1-0).