Guillaume Lecoq et son équipe après la victoire face à Nivolas (3-1) (crédit photo : FC Voiron Moirans)

Après avoir fait les beaux jours de son club en marquant de nombreux buts, il est désormais entraîneur de l’équipe fanion du FC Voiron Moirans (D3), nous avons posé quelques questions à Guillaume Lecoq.

Ton équipe réalisé une belle opération en battant Nivolas 3-1, raconte-nous ce match …
« Oui on fait une belle opération. La première mi-temps était à l’avantage de Nivolas. C’est une équipe qui aime avoir le ballon, techniquement propre, qui sait quoi faire du ballon. On n’a pas réussi à les priver du cuir et on a parfois voulu aller trop vite vers l’avant, en oubliant la phase de conservation du ballon. Ce qui à amené beaucoup de déchets dans notre jeu. Malgré cela on est resté solide défensivement. Notre gardien, Sylvain Vial nous sort deux faces à faces en fin de 1ère et début de 2ème mi-temps qui nous permettent de rester dans le match. En 2ème période, c’était complètement un autre match. Grâce à un pressing plus haut, on a réussi à les couper en deux et priver leur milieu de ballons. Des espaces se sont alors libérés offensivement. On marque à la 55ème par Boris Franitch. Ça leur à mis un gros coup au moral. Ils se sont désunis et dans la foulée Valentin Marcoz marque un doublé à la 65ème et 75ème. Nivolas réduit le score dans les arrêts de jeu,  3-1 score final. Ce match s’est gagné dans au mental et à l’expérience. Bravo aux joueurs. »

A 4 journées de la fin de championnat, que vous manque-t-il pour valider votre ticket en D2 ?
« En prenant en compte le bonus malus, il nous reste 1 victoire pour valider la montée. On espère gagner le plus vite possible. Tout en jouant le jeu jusqu’au bout, pour respecter les équipes derrière nous qui jouent encore la 2ème place. La saison a été longue et éprouvante. Les blessures commencent à arriver, c’est de plus en plus dur physiquement. »

« La fusion avec le FC Moirans ? Malheureusement elle a eu du mal à prendre … »

Le FO Voiron a fusionné avec le FC Moirans tandis qu’un nouveau club s’est monté à Moirans, reparti en D6. Après 3 ans de fusion, quel bilan peux-tu tirer de tous ces changements ?
« Malheureusement la fusion a eu du mal a prendre. Le temps avait pourtant était pris, et les 2 clubs étaient supers impliqués dans cette fusion. Avec le recul, je pense que la grosse erreur du nouveau club c’était de ne pas avoir nommé un responsable technique, garant de la mise en place de la politique technique du club, de la cohérence entre les catégories et du suivi des éducateurs. Le club a appris de ses erreurs et s’est mieux structuré. L’arrivée de Guy Midjo en temps que responsable technique du club va nous faire franchir un palier. J’espère que dans l’avenir on arrivera à créer ce grand club que le pays Voironnais a besoin avec toutes les bonnes volontés, qui veulent apporter un plus au projet. »

Quel est le projet de ton club sur à court et moyen terme ?
« Le projet du club est de retrouver le niveau régional. Pour cela il faut remettre en place les fondations. La priorité est donnée aux équipes jeunes. Un gros travail va être fait sur l’école de foot et le foot à 11. L’objectif est de mieux former nos jeunes joueurs, avec des éducateurs diplômés. Plus de liens entre les différentes catégories. Un vrai projet cohérent mis en place par le bureau et Guy Midjo. Ensuite de faire remonter nos équipe à 11 au plus haut niveau départemental dans les années qui arrivent. Et puis en ce qui concerne le groupe seniors, qui est la locomotive du club, il va falloir qu’elle entraîne le reste des équipes dernière elle. C’est pour cela que la montée est importante. Dans l’avenir il faudra la renforcer et la rajeunir et travailler autour de l’équipe 2. »

As-tu un message à faire passer à ceux qui te lisent ?
« Premièrement, merci à vous, grâce à votre investissement et votre passion, vous participez à la mise en lumière du foot isérois. Je prend beaucoup de plaisir à vous lire, naviguer sur le forum et à côtoyer les internautes de footisere le dimanche. Je leur fais un coucou amical. Que la passion et le plaisir continue d’être notre moteur. »