Jeoffrey Grail, l'attaquant de Salaise/Rhodia (R1) (crédit photo : droits réservés)

Le FC Salaise a fusionné il y a quelques mois avec l’Olympique Rhodia. Force est de constater que ce mariage se passe bien avec une équipe fanion qui tourne à plein régime en ce début de saison et qui vient de se qualifier pour le 5ème tour de la coupe de France.
On fait le point avec Jeoffrey Grail qui a été un des grands artisans de ce nouveau succès.

Jeoffrey, ton équipe s’est qualifiée dans la douleur face à Ruoms (2-2, tab). Raconte-nous ce match …
Jeoffray Grail : « Alors je ne dirais pas dans la douleur car même si on peut croire cela avec ce score de 2-2 nous avons été très peu inquiétés dans le jeu. Ruoms a été très très dangereux sur coups-de-pieds arrêtés avec un Christophe Dimech stratosphérique.
On mène 1-0 sur un contre Serdar Alan marque un super but d’un lob de 20 mètres.
Malheureusement à la 38ème minute notre défenseur Orakci se fait expulser ce qui complique un peu la donne.
En deuxième mi-temps après 5 minutes de pression on fait 20 minutes derrière où on a une main mise total sur le match. Je marque le deuxième et on a plusieurs grosses occasions de sceller la victoire avec 3 faces à faces manqués.
Les dix dernières minutes la tension monte on fait des petits fautes à l’entrée de la surface et on se fait punir sur un corner et sur un coup-franc toujours tirés parfaitement par Dimech. Nos adversaires reviennent donc à 2-1 puis 2-2. La séance de tirs aux buts se passe bien pour nous puisqu’on gagne 4-2 et on se qualifie au tour suivant. »

Salaise/Rhodia rejoint notamment Bourgoin au 5ème tour. Un potentiel derby isérois qui te fait envie ou tu as d’autres attentes pour la prochaine marche ?
Jeoffrey Grail : « Jouer le FCBJ est toujours un plaisir pour ma part, c’est le club phare du Nord Isère et c’est mon club formateur j’y suis resté 5 ans mais à choisir je préfère les jouer un peu plus tard et rencontrer encore un plus « petit » pour encore passer un tour. »
Le début de saison de ton équipe est parfait pour le moment, que ce soit en coupe ou en championnat (2G en 2 matchs). Peut-on d’ores et déjà dire que la fusion entre Salaise et Rhodia est un succès ?
Jeoffrey Grail : « Effectivement le début de saison est parfait 4 matchs 4 victoires j’ai pas le souvenir depuis que je suis au club de l’avoir réalisé c’est bien on savoure mais personne que cela soit le staff ou les joueurs ne s’enflamment.
La fusion est un succès je pense que c’est un peu trop tôt pour le dire mais on est sur le chemin de la réussite beaucoup de choses ont changé, tout se passe bien pour le moment. Il reste beaucoup de travail à faire, beaucoup de personne sont impliquées et font pour le moment un très bon travail j’espère que cela continuera et je le souhaite. »
Ce nouveau projet vous donne-t-il d’autres ambitions que le maintien cette saison ?
Jeoffrey Grail : « Concernant les ambitions la priorité reste le maintien on va rester humble car même si on a gagné nos deux premier matchs on ne va surtout pas se croire arriver la saison en R1 est longue et notre poule est nouvelle donc on va prendre les matchs les uns après les autres et on fera un point à la trêve et là  on pourra se situer selon notre place au classement. »
Quels sont les clubs les mieux armés en R1 à ton avis ? Et ceux qui devront lutter pour se maintenir ?
Jeoffrey Grail : « Comme je te l’ai dit notre poule est nouvelle même si on connais Feurs, Rhône Vallée, GOAL, c’est difficile de te dire qui est la ou les grosse écuries de la poule. Vraiment ce serait dire des bêtises en te citant des favoris et des équipes qui pourraient descendre. Donc je m’abstiendrai pour le moment 🙂 »
A titre personnel tu as marqué 3 buts en 4 matchs. Comment expliques-tu cette réussite ?
Jeoffrey Grail : « Écoute déjà après avoir je pense plus que dépanné en tant que latéral droit pendant 2 ans les nouveaux coachs m’ont repositionné à mon poste de prédilection : attaquant / milieu offensif ce qui me fait un bien fou mentalement 😂
Après une saison galère entre petits pépins musculaires et cette crise sanitaire c’était impossible pour moi d’arrêter sur cela. Donc cet été avec mon épouse nous avons fait une préparation physique sur 2 mois basée sur des gilets électrostimulation, j’ai été pris en charge par 3 personnes : mon kiné de toujours Julien Malatrait, et deux coachs sportifs au top Alex Besson (mon ancien préparateur physique) et Alex Méri coach sportif.
Voilà il n’y a pas de secret une bonne préparation, un bon entourage où on épouse a été d’un soutien précieux et Carl Medjani mon ami qui a été aussi une personne importante pendant cette préparation estivale.
Après sur le terrain j’ai la chance d’avoir de très bons joueurs à mes côtés où je suis servi dans de très bonnes situations et un staff qui me fait confiance je suis très heureux de ce début de saison. Quand tu as la chance d’avoir tes enfants au bords du terrain le samedi soir c’est un plaisir immense. »
As-tu un message à faire passer aux internautes qui te lisent (et te connaissent bien) ?
Jeoffrey Grail : « Je remercie touts les gens qui me suivent depuis toutes ces années. Ma régularité depuis toutes ces saisons c’est un peu grâce à eux : leurs petits message, leurs petits gestes sur les terrains qui me font garder cette envie de jouer à ce niveau là. Et merci à Footisere qui existez depuis déjà bientôt 18 ans, le temps passe vraiment vite !!!… »