Jordan Tell, ici sous les couleurs clermontoises (photo : https://www.ligue2.fr/)

Jordan Tell, né aux Abymes (Guadeloupe) le 10/06/1997 vient de s’engager avec le GF38, il arrive en quelque sorte comme le messie offensif pouvant convertir en but les occasions grenobloises. Le guadeloupéen a rompu d’un commun accord son contrat avec le club auvergnat et s’est engagé pour un an et demi avec le GF38.

Présentation :

Tout jeune, il dispute avec la sélection de Guadeloupe la Coupe nationale des 14 ans, et s’y fait remarquer. Au printemps 2012, il signe ainsi un accord de non-sollicitation en faveur du Stade Malherbe de Caen, club ayant lié un partenariat avec la Ligue guadeloupéenne de football, et ayant ainsi formé plusieurs joueurs originaires de cette île, à l’image de Thomas Lemar. Ses performances dans les équipes de jeunes du SM Caen lui valent plusieurs sélections dans les équipes de France de jeunes. Durant l’année 2013, il dispute ainsi onze matchs et marque sept buts avec les moins de 16 ans, puis connaît ensuite deux sélections avec les moins de 17 ans et trois avec les moins de 18 ans2. Dès la saison 2013-2014, il fait son apparition avec l’équipe réserve du Stade Malherbe, avec laquelle il marque deux buts en huit matchs en CFA. Au total, durant sa formation, il joue 38 matchs et marque huit buts à ce niveau avec l’équipe caennaise. Au printemps 2017, alors que son club se bat pour se maintenir en Ligue 1, Jordan Tell intègre le groupe professionnel caennais. Son entraîneur Patrice Garande le convoque pour une rencontre de championnat prévue au stade du Moustoir contre le FC Lorient, au détriment de Pape Sané, habituelle doublure de l’avant-centre titulaire Ivan Santini, justifiant sa confiance par ses « bonnes performances » et « l’envie » démontrée par le jeune attaquant à l’entraînement6. Le 2 avril 2017, Jordan Tell dispute ainsi son premier match en Ligue 1, en remplaçant le défenseur Alaeddine Yahia à la fin de cette rencontre, perdue par le SM Caen face aux Lorientais7. Durant la fin de saison 2016-2017, il fait ainsi cinq apparitions en championnat, toutes en tant que remplaçant.

Maintenu en Ligue 1, le Stade Malherbe de Caen propose à Jordan Tell un premier contrat professionnel d’un an, avec deux années supplémentaires en option. Une proposition à laquelle le joueur ne donne pas suite, donnant sa préférence à un contrat de trois ans, proposé par le Stade Rennais, lequel le suivait depuis longtemps par l’intermédiaire de Landry Chauvin, ancien directeur du centre de formation bas-normand. Le 20 juin 2017, il signe ainsi son premier contrat professionnel en faveur du Stade Rennais, le club breton versant une indemnité de formation de 450.000 euros au SM Caen.

Après avoir réalisé l’ensemble de la préparation estivale à la saison 2017-2018 avec le groupe professionnel rennais, il est lancé en compétition officielle par Christian Gourcuff lors de la première journée de Ligue 1, lors d’un match disputé au stade de l’Aube contre l’ES Troyes AC. Il remplace Adrien Hunou à la 57e minute de jeu, et marque son premier but professionnel douze minutes plus tard, sur un centre de Firmin Mubele, offrant l’égalisation et le match nul à son nouveau club. Le 30 janvier 2018, en manque de temps au Stade rennais FC (six apparitions), il est prêté jusque la fin de saison à Valenciennes. Il inscrit son premier but le 16 février en ouvrant le score face à l’AC Ajaccio. Le 27 juillet 2018, il prolonge son contrat jusqu’en 2022 avec le club breton puis est prêté à l’US Orléans. Le 27 août 2019, il est prêté au SM Caen, à cause d’une blessure qui aura duré plusieurs mois il ne dispute que cinq matchs.
Le , Jordan Tell s’engage pour deux saisons avec le Clermont Foot.

A noter : l’an dernier en Coupe de France, lors de la qualification du GF38 à Clermont, c’est Jordan Tell qui avait marqué pour les locaux (1-1) -> Grenoble aux tirs au but

(Source Wikipédia)