Les joueurs de la Batie Montgascon ont fait front pour sortir Vézeronce Huert en coupe de France (crédit photo : page facebook du club)

En s’imposant aux tirs aux buts face à Vézeronce Huert (D1) évoluant pourtant deux niveaux au-dessus, la Bâtie Montgascon (D3) a gagné son ticket pour le 3ème tour de la coupe de France 2021.
On fait le point avec Jean-Pierre Borg, l’heureux entraîneur de cette formation.

Ton équipe a créé un des exploits de ce 2ème tour de coupe de France en éliminant Vézeronce Huert, raconte-nous ce match …
Jean-Pierre Borg : « Tout d’abord au vu de l’état du terrain, j’avais de gros doutes sur la qualité du match. Et pourtant force est de constater que les 22 acteurs nous ont offerts un beau spectacle. Pour notre part,nous réussissons une belle entame de match,avec à la clé un très joli but sur coup franc après avoir déjà frappé la transversale.Le match s’équilibre et Vezeronce revient au score,eux aussi sur coup franc juste avant la mi-temps.
Scénario totalement différent en seconde période, Vezeronce plus affuté se montre dominateur sans pour autant se créer beaucoup d’occasions.Le match est malheureusement interrompu une bonne vingtaine de minutes pour permettre aux pompiers d’évacuer un adversaire touché à la tête.Et c’est logiquement que le match se termine sur le score de 1 partout.
La série de tirs aux buts nous est favorable,nous nous imposons au 6ème pénalty,après que les deux gardiens aient réalisé de beaux arrêts.
A noter l’excellent arbitrage de M. Mickael JORY bien aidé en cela par le bon état d’esprit des deux équipes.
Pour ma part,j’ai beaucoup apprécié la haie d’honneur que nous ont offerts les joueurs de Vezeronce à l’initiative de leur coach Ludo Terrasson,chapeau bas. »

Un souhait particulier pour le 3ème tour ? Une grosse écurie ou une équipe plus abordable sur le papier ?
Jean-Pierre Borg : « Jouer pourquoi pas une équipe de notre niveau mais qui nous soit inconnue, c’est le charme de la Coupe de France, avec l’ambition de ramener le jeu de maillots, ce serait sympa, mais bon il n’y en n’a plus beaucoup…… »

La Batie Montgascon reste méconnue dans le sud Isère et l’agglomération grenobloise. Peux-tu nous présenter ton club ?
Jean-Pierre Borg : « Oui bien sur, l’USM est avant tout un club village composé uniquement de bénévoles.
Cette saison notre centaine de licenciés va nous permettre d’aligner 2 équipes seniors et une équipe féminine, 1 équipe U15 et nous serons présents des catégories U11 à bien évidemment notre école de foot. Comme pour beaucoup de petits clubs, une de notre problématique est le passage des enfants au football à 11, cette saison par exemple il ne nous est pas possible d’inscrire une équipe de U13. »
On t’a connu très longtemps entraîneur à Dolomieu. Te voilà désormais à La Bâtie Montgascon. Qu’est-ce qui t’a séduit pour rejoindre ce club ? Et avec quelles ambitions ?
Jean-Pierre Borg : « Effectivement j’ai entrainé quelques années à Dolomieu (pas loin de 30 ans), et je veux garder que les bons souvenirs et ils sont nombreux.
C’est ma 3éme saison au sein de l’Union sportive Montgasconnaise. Ce qui ma conduit à l’USM, tout simplement une belle rencontre avec Philip Pérouse,un président qui vit pour son club. Accompagné de Kouki, Djamel et Pierrot 3 amis fidèles, c’est tout modestement que nous nous investissons autour du prez.
La première ambition est de pérenniser le club de Foot , je suis convaincu qu’un club de foot dans un village comme le notre est viable tout en étant important pour la vie de la commune,l’affluence au match de cet après-midi en est l’illustration.
A ce sujet, la réhabilitation de notre stade du Renodel, pour en faire notre nouveau complexe principal, est capital pour L’USM. Les travaux sont en cours, j’en profite pour remercier la mairie avec qui nous entretenons d’excellentes relations .
Au niveau sportif, après la double montée de la saison dernière, il s’agira de maintenir nos équipes en D3 et en D4. Si pour l’équipe fanion, je ne me fais aucun soucis, le challenge pour nos réservistes s’annonce difficile, il faudra un gros investissements de nos joueurs pour relever ce défi. »

Revenons au championnat. Ton équipe évoluera dans la poule C de D3. Un championnat à priori très ouvert. Quelles sont vos chances et quelles sont les équipes que tu redoutes le plus ?
Jean-Pierre Borg : « Comme je l’ai écrit précédemment, nous visons le maintien, sous entendu un bon maintien,une bonne première partie de tableau avec un projet de jeu cohérent et beaucoup de plaisir me comblerait. Je sais mon groupe capable de répondre à mes attentes.
Concernant les forces en présence,difficile de me prononcer, il faudra attendre quelques journées de championnat pour se faire une idée. Je sais par exemple que du coté de Vareze et de L’ASP Bourgoin ça va être costaud, Beaurepaire est toujours en coupe, oui je pense que la poule sera ouverte et tant mieux. »

Nous vivons des moments compliqués avec la crise sanitaire du covid19. Comment cette situation impacte ta façon de coacher et est-ce que tu crains de revivre une saison écourtée comme l’an dernier ?
Jean-Pierre Borg : « Tenant le bureau de tabac du village, je suis comme tout le monde confronté à cette situation qui a malheureusement un impact sur notre quotidien à tous. Que faire si ce n’est d’adopter la bonne attitude. Pareil au niveau sportif, nous n’avons plus accès aux vestiaires lors des entrainements, il a fallu s’adapter, pas simple, mais bon « la santé avant tout »
Je croise les doigts pour que tout ça rentre dans l’ordre, et que nous assistions pas à une nouvelle saison tronquée. La saison dernière nous étions toujours invaincus lorsque le foot s’est arrêté…. »

Tu es un des plus anciens internautes de footisere. On t’a longtemps connu sous le pseudo « jpusd » sur les forums du site. As-tu un message particulier à faire passer à ceux qui te lisent et qui t’ont connu sur les terrains ou via notre site ?
Jean-Pierre Borg : « Bien sur, je profite de l’occasion qui m’est offerte pour saluer tous les coachs, arbitres, dirigeants sans oublier les joueurs que j’ai croisé au fil des saisons, en particulier tous ceux avec qui j’ai beaucoup échangé, sur les stades et en dehors, ils se reconnaitront.
A vous merci beaucoup de m’avoir permis de parler de mon Club, je souhaite « bon vent  » à Footisère ».