L'équipe fanion de Voreppe (crédit photo : CS Voreppe)

Le CS Voreppe revient sur le devant de la scène en cette fin de saison. L’occasion pour nous de faire le point avec Laurent Cohard, Responsable Technique du club.

Laurent, tu étais coach il y a une petite dizaine d’années et on te
retrouve désormais responsable technique de Voreppe. Comment se passe tes
nouvelles fonctions et est-ce que le banc ne te manque pas trop ?
« En toute franchise le banc ne me manque pas du tout !! le fait d’être le Directeur Sportif du club avec lequel j’ai tout connu depuis 25 ans m’a permis de rester proche du terrain et cela me suffit largement. C’est une super expérience que je vis depuis 7 ans maintenant car c’est un rôle qui te permet d’avoir un regard global sur ton club, qui te permet d’amener tes idées avec une politique sportive. Et puis aussi d’avoir un vrai pouvoir décisionnaire sur certains points, le tout dans une symbiose parfaite avec mon président Alex Duc Mauge et les historiques du club (les famille Monti, Goncalves, Bouaziz, Paugam etc. etc.) ainsi qu’avec tous les éducateurs du club. »

Laurent Cohard le directeur technique du CS Voreppe (crédit photo : CS Voreppe)

L’équipe fanion de ton club occupe seule la place de leader dans la poule
A de D2. A 1 journée de la fin de championnat peux-tu nous expliquer les
enjeux du dernier match ?
« L’enjeu est simple : une victoire et l’équipe entrainé par Christophe Policand retrouvera l’Excellence (NDLR : la D1). Après si nul ou défaite alors on sera obligé d’attendre les résultats des poursuivants qui avec le jeu du bonus-malus sont toujours dans la course dont Balmes Nord Isère chez qui nous nous rendons dimanche et où il sera très compliqué de s’imposer avec leur attaquant de feu qui a déjà marqué 34 buts cette année en D2 !!! D’ailleurs dès dimanche je le fais signer celui-là (rires) !!
Comme tout le monde le sait le classement sur le site du district ne reflète pas la réalité puisqu’ensuite il faut déduire le bonus-malus. J’en profite d’ailleurs pour militer contre le fait que les cartons jaunes doivent être exclus de ce calcul. Cette année il devrait y avoir 2 montées par poule (voir le meilleur 3ème si en R3 les clubs isérois font le job sur le dernier match !!!) et avec le bonus-malus nous sommes encore 6 clubs à pouvoir espérer monter. Nous avons fait 7 matchs sans carton ce qui nous permet de récupérer 21 point de bonus et je peux te dire qu’ils nous font du bien au moment du décompte final. D’ailleurs à l’heure où je te parle et après tous les calculs nous avons 41 points et nos poursuivants sont à 39 points et 38 points même si pour je ne connais pas les cartons pris dimanche passé. Nous avons donc notre destin entre nos pieds !! À nous de ne pas trembler. »

Au-delà des résultats de l’équipe fanion, peux-tu nous parler des autres
équipes du club. Et nous parler un peu de votre projet ?
« Cette année nous avons fait le choix (je parlais tout à l’heure de vraies décisions) de ne pas engager de U19 mais de basculer tous ces joueurs là en équipes séniors. Ce qui a eu pour but de rajeunir et d’amener de la fraicheur et force est de constater que cela a plutôt bien fonctionné puisque notre équipe 2 coaché de main de maître par Morad Bouaziz est déjà assuré de monter en division supérieure et devrait même finir champion ce week-end. Les deux équipes séniors peuvent être d’ailleurs championnes ce week-end !!! Si je me retourne sur les 10 dernières années, que de chemin parcouru pour en arriver là et quelle transformation !!!
Pour les autres équipes du club et pour le projet sportif que l’on a et bien c’est de continuer à former et éduquer nos jeunes de la meilleure manière possible. Nous sommes une petite structure de 260 licenciés qui n’est pas destiné à faire de l’élitisme ni de la compétition à outrance, nous cherchons surtout le « bien vivre ensemble » et à trouver du plaisir en pratiquant une activité sportive qui sort nos jeunes de leur quotidien. C’est pourquoi nous tentons chaque année de redémarrer la suivante de la meilleure façon, même si je te l’avoue une usure et une lassitude sont présentes car il est de plus en plus difficile de faire vivre un club financièrement et administrativement. Et je crois que malheureusement l’ensemble du football est dans cette situation. »

Que dirais-tu à un joueur qui hésite à signer chez vous que ce soit en
Seniors ou en jeunes pour le convaincre de vous rejoindre ?
« Si quelqu’un hésite à signer au CS Voreppe ??? Je lui dirais comme dans le film « Bienvenue chez les Ch’tis » : quand tu signes à Voreppe tu pleures deux fois : une fois quand tu arrives et une fois quand tu repars » (rires). Le CS Voreppe est une famille. Tous ceux qui ont porté ce maillot te le diront et tous ceux qui veulent nous rejoindre, petits comme grands, sont les bienvenus. »

As-tu un message particulier à faire passer aux internautes qui te lisent ?
« Tout d’abord un message pour vous Footisere pour tout le travail que vous faites. Continuez comme ça et ne changez rien. Ensuite un message de sympathie et d’encouragement au risque de surprendre pour les clubs que l’on qualifie péjorativement de « quartiers » du bassin grenoblois et qui comme nous essayent chaque année de « survivre » et dont on ne parle pas spécialement hormis lors des débordements. Mais qui font un travail énorme auprès de leurs jeunes en essayant de les encadrer du mieux possible.  Un grand merci aussi à Karim Djellal qui nous a fait la préparation physique de début de saison. Je finirai par une citation de Coluche : « tous les hommes naissent égaux peu importe leur religion, leur sexe ou leur couleur, mais pour certains ce sera très dur ». Et bien dans le football c’est exactement ça, pour certains clubs c »est beaucoup plus compliqué que pour d’autres. Bonne fin de saison à tous ! »

 

1 COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.