Interviewé par Bertrand Latour de l’Equipe TV, Olivier Giroud a répondu clairement en disant que lors de sa rentrée (remplacement de Karim Benzema) contre le Pays de Galles, les ballons ne lui arrivaient pas ou lui arrivaient mal. Les journalistes ont sauté sur l’occasion pour créer une polémique sur l’entente Mbappé – Giroud, alors que l’ancien grenoblois appuyait ses propos en disant que ça provenait de lui-même qui ne se rendait pas assez disponible. Au fur et à mesure du déroulement du match on a pu constater que ses déplacements lui ont permis de marquer à 2 reprises de façon opportuniste (83è et 90è).
Mais l’Equipe a une fois de plus créer une polémique qui n’a absolument pas lieu d’être. Un Mbappé plus collectif et un Giroud opportuniste seront nécessaires à la sélection française pour ce championnat d’Europe.

En fin de compte Didier Deschamps est intervenu pour calmer ses ardeurs et demander à Mbappé de se concentrer sur le premier gros match de la compétition, prévu mardi 15 juin face à l’Allemagne.
Cet épisode prouve néanmoins trois choses :
– Premièrement, Olivier Giroud n’a pas forcément apprécié d’être relégué très loin dans la hiérarchie des attaquants, à l’heure où Karim Benzema focalise l’attention.
– Deuxièmement, Kylian Mbappé, malgré son jeune âge, porte une vigilance extrême à son image et à sa communication.
– Troisièmement, en dépit de leur statut de champions du monde, les Bleus ne sont pas à l’abri d’une crise d’égo à l’orée d’une nouvelle conquête que l’on espère glorieuse