Lucas Pouliquen en 2011, avant GF38-Fréjus (crédit photo : C. Bruno / footisere)

Joueur formé au GF38 avec qui il a joué en N3, N2 et même en Ligue 2 (2 matchs en 2010-2011) Lucas Pouliquen tout juste trentenaire a pris la responsabilité du groupe Elite Post-formation dont l’objectif est la montée de R1 à N3. Avec Selim Bengriba comme adjoint.

Ton équipe s’est imposée 3-1 dimanche face au FC Lyon raconte-nous ce match …
Lucas Pouliquen : « Une première mi-temps plutôt équilibrée même si nous avons de la maîtrise jusque dans les 30 derniers mètres. C’est dans cette zone où nous avons été moins performants, avec parfois un manque de simplicité et des erreurs techniques ou de choix. C’est en deuxième mi-temps que le match se décante, avec un but du FC Lyon sur un coup franc lointain dévié qui prend à contre pied Paul BOURDELLE. On égalise ensuite sur coup de pied arrêté également par Chris GOTENI sur une passe de Baptiste DEDOLA. Le FC Lyon à ensuite une grosse occasion sortie par Paul, ce qui nous maintient dans le match. On marquera le 2eme but sur coup de pied arrêté à nouveau par Baptiste ISOLA suite à un cafouillage. Le 3eme but sera marqué dans les arrêts de jeu par Sofiane BELKHEIR après une passe d’Omar BENYOUNES. Ça n’a pas été notre meilleur match dans le contenu, mais le scénario fait du bien au groupe qui a été capable de réagir après avoir été mené.« 

Après 2 défaites de rang, tes joueurs ont bien rebondi. Comment expliques-tu ce passage à vide et comment as-tu remobilisé ton équipe ?
Lucas Pouliquen : « Concernant les deux défaites consécutives, il y a déjà la qualité des adversaires à mettre en avant puisqu’aujourd’hui Seyssinet est Leader et Valence 4eme. Ensuite, elles sont pour moi différentes dans le contenu. Face à Seyssinet, ce sont des erreurs individuelles qui font que nous nous retrouvons en difficultés, puis un manque d’efficacité pour revenir dans le match. Contre Valence, nous ne faisons pas une bonne entame contrairement à notre adversaire qui a mis plus d’intensité. Valence a su ensuite très bien géré son avantage en nous laissant peu d’espaces.« 

La montée en N3 c’est plus qu’un objectif, une obligation pour un club comme le GF38 ?
Lucas Pouliquen : « La montée en N3 est forcément importante pour le GF38, pour la progression de nos joueurs et pour réduire l’écart avec les pros. Mais on sait aussi que c’est notre 5ème saison à ce niveau la, preuve qu’il est difficile de sortir de cette poule très relevée. »

Quels sont vos principaux rivaux dans cette poule et quels sont les ingrédients nécessaires pour monter ?
Lucas Pouliquen : « Après 9 journées, forcément on se dit que les 4 équipes devant nous sont dans le coup pour jouer la montée. Elles ont des profils différents, mais toutes ont de la qualité que ce soit sur le plan individuel ou collectif. Mais nous n’avons pas encore terminé la phase aller, d’autres équipes peuvent donc à un moment se retrouver en haut du tableau après une série de résultats positifs. Les équipes qui seront les plus régulières, et qui feront le moins d’erreurs durant les matchs seront à mon sens celles qui seront en haut en fin de championnat.« 

On a vu quelques uns de tes joueurs faire quelques bancs en ligue 2 ou en coupe. En attendant la construction du nouveau centre de formation qui devrait permettre d’amener des jeunes vers le monde pro, penses-tu que certains ont le potentiel aujourd’hui de venir gratter du temps de jeu en Ligue 2 ?
Lucas Pouliquen : « Du potentiel dans le groupe, on en a c’est une certitude. Maintenant il ne faut pas brûler les étapes, si les joueurs du groupe réserve ne sont pas pros aujourd’hui, c’est qu’il leur manque encore quelque chose. On doit donc, avec le staff et les joueurs, travailler sur ces manques pour qu’ensuite ils puissent répondre aux exigences du haut niveau et saisir les opportunités lorsqu’elles se présenteront à eux. Sans pour autant oublier les objectifs collectifs qui leurs permettront aussi de franchir des paliers.« 

Et à titre personnel tu gravis les échelons d’entraineur tranquillement. Jusqu’où iras-tu ? Entrainer en pro cela reste un objectif personnel pour toi ?
Lucas Pouliquen : « Je suis aujourd’hui dans un club qui me fait confiance et qui m’a offert des opportunités, d’abord avec les U15, puis avec les U17 nationaux et cette saison avec la réserve. Le club m’a aussi permis de passer le DES, j’ai donc la chance d’être dans un club qui me permet de progresser. C’est mon premier objectif, continuer à apprendre et progresser, avec le staff qui est de qualité, les joueurs et le club. »

L’équipe fanion glisse tout doucement vers le bas du classement de ligue 2. Que leur faut-il pour se redresser ?
Lucas Pouliquen : « Les pros sont aujourd’hui dans une période délicate, mais le groupe a aussi été capable d’enchaîner une bonne série de résultats entre fin septembre et début novembre. Ils ont donc les capacités de mettre fin à cette mauvaise passe et retrouver de la confiance pour enchaîner à nouveau. »

As-tu un message à faire passer à ceux qui te lisent ?
Lucas Pouliquen : « Pour finir, je souhaite de bonnes fêtes de fin d’année à tout le monde, dans un contexte pas toujours facile. Et évidemment merci à toi et Footisere pour ce que vous faites. »