Mediapro : le monde du foot s’inquiète
Actuellement Mediapro diffuse des matchs (L1 et L2) qu’il ne paye pas !

Des abonnés lésés ?

Un remboursement serait-il envisageable ? Cette décision est pour le moment entre les mains de la chaîne sportive, qui ne s’est pas encore exprimée officiellement sur sa fermeture. Dans le meilleur des cas, les abonnés qui ont souscrit en août, au lancement de la chaîne, pour un montant de 270 euros annuels, pourraient envisager un dédommagement au prorata d’environ 160 euros.

Quelques chiffres

Qui prendra le relai après Mediapro pour diffuser la Ligue 1 et la Ligue 2 ? A priori, cela devrait être Canal+ (et beIN Sports pour la L2 ?), selon L’Equipe. Le quotidien sportif, dans son édition du jour, chiffre la perte probable à venir du foot français, en termes de droits TV. Elle est colossale.

Il n’est plus question de revendre les championnats hexagonaux pour la somme annuelle de 1,232 milliard d’euros, comme cela était le cas lors de la signature avec le groupe espagnol pour la période 2020-2024. Sur ce milliard, 828,5 M€ devaient être payés par Mediapro. Seuls 243,6 M€ sont espérés en provenance du groupe pour cette seule saison. Avec une proposition supposée de 573 M€ pour Canal+ et les 41 M€ de Free, le total pourrait s’élever à 858,4 M€.

Et pour les 3 ans à venir ? Dans l’hypothèse la plus optimiste, et donc avec un bonus acquis de 100 M€, le gain annuel pour le foot français serait de 731,8 M€ par saison en termes de droits TV. Bien loin du 1,232 milliard. Au total, il y aurait donc une perte d’1,5 milliard d’euros sur 3 ans. Avec la perte de la saison en cours, elle approcherait les 2 milliards d’euros.

Bien évidemment, la Ligue 2 sera impactée à sa hauteur. Elle espérait toucher 135 M€ cette saison. Une dotation qui sera forcément revue à la baisse…

Jaume Roures, PDG de Mediapro
Le fossoyeur du football français

Alors que Mediapro s’est engagé à verser 100 millions d’euros à la LFP et qu’un versement de 64 millions d’euros a déjà été effectué récemment, on en sait désormais un peu plus sur les derniers versements de cette somme totale.

Un versement en mars et un en juin

En effet, d’après le mensuel Capital, le groupe sino-espagnol et son président Jaume Roures ont décidé de verser les 36 derniers millions en deux fois. La première partie de ce versement sera de 10 millions d’euros le 30 mars 2021 alors que la deuxième partie, d’un montant de 26 millions d’euros, sera effectuée le 15 juin prochain.