Nathaël Palomba, gardien de Noyarey (crédit photo : droits réservés)

Nathaël Palomba est le gardien du Noyarey FC (D2). Bien connu sur les terrains isérois en tant que « Rustu« , à bientôt 40 ans il n’a pas encore rangé ses gants.
Rencontre …

Ton équipe a créé la surprise en sortant Seyssins, pensionnaire de R3. Raconte-nous cet exploit …
Nathaël Palomba : « Nous avions déjà battu le record du club en accédant au 3 tour, alors autant te dire que là il s’agit en effet d’une superbe performance. Concernant le match, nous l’avons abordé avec aucune pression, nous avions tout à gagner de cette confrontation. En toute honnête, on a fait jeu égal avec Seyssins et cela pendant toute la rencontre. Le match comme bien souvent lors de ce type de rencontre un peu fermé s’est joué sur un coup de pied arrêté. On a ouvert le score et doublé la mise dans les arrêts de jeux. Autant les deux premiers tours ont été poussifs voir un peu chanceux autant là je pense que nous avons mérité de passer. »

Quel est ton souhait pour le tirage du 4ème tour ? Petit, gros club ? Derby ? (NDLR : questions posées le 21/09 avant le tirage)
Nathaël Palomba : « On va être clair … on n’ira pas au stade de France. Je pense que l’objectif est déjà rempli avec en récompense, les maillots. Vu qu’on ne peut pas faire le derby contre mes amis Sassenageois ( ca c’est gratuit mais avec plaisir , faut bien se brancher un peu 😉). Désormais , je souhaite déjà qu’ on joue à domicile et pourquoi pas un gros club ou un plus petit. En tout cas , il serait dommage de jouer une équipe intermédiaire. Mais Bourgoin je prends pour un beau match de gala. »
NDLR : ils recevront Bourgoin ASP (D2)

En championnat, vous évoluez en D2. Avez-vous l’ambition de lutter pour l’accession en D1 ?
Nathaël Palomba : « Il est difficile au vu de nos dernières performances et de notre effectif de ne pas avoir d’ambition. Mais je reste lucide . Nous restons un petit club avec seulement deux équipes seniors. Une saison est longue et tout peut aller très vite. Je nous vois donc plutôt comme des outsiders qui peuvent jouer le haut de tableau , mais de la à parler D1, il y a d’autres favoris dans la poule. »

Quel est le projet du club sachant que vous êtes forcément limités dans votre développement à un moment donné au regard du manque d’équipes jeunes ?
Nathaël Palomba : « Nous avions pour ambition de lancer l’école de foot cette année en collaboration avec la ville de Veurey. Nous avions d’ailleurs pas mal de demande. Toutefois en raison , du contexte sanitaire nous avons préféré différé ce projet pour la saison 2022-2023 . Nous aurons des jeunes la saison prochaine. Apres , oui nous aurons un problème en raison du règlement car nous n’avons pas d’équipe jeune à 11 . D’ailleurs , je trouve ca dommage des pénaliser des petits clubs qui essaient de se développer. Car il faut que nos instances comprennent , que ce n’est pas un choix de ne pas avoir toute les catégories ou pas assez d’arbitre pour les clubs. On fait tous comme on peut avec le contexte de nos villes ou villages. Voilà c’était pour mon petit coup de gueule , tu me connais …. 😉 »

A titre personnel, qu’est-ce qui te donne encore envie de continuer ?
Nathaël Palomba : « C’est sûr qu’à bientôt 39 ans la question se pose forcement.. mais c’est pour vivre de moment comme ca que je ne raccroche pas. Je ressens toujours ce besoin du « vestiaire », cette odeur , ambiance , sensation d’avant match. Bon ok les entrainements moins lol… Disons que tant que j’estime ne pas être un boulet pour mes partenaires , je continuerais… »

As-tu un message à faire passer à ceux qui te lisent ?
Nathaël Palomba : « Déjà avant tout un merci à toi et toute l’équipe de footisere..car tenir aussi longtemps c’est magnifique donc standing ovation pour toi et ta team. Ensuite , je souhaite une superbe année footballistique à tous les acteurs du foot isérois ( joueurs , entraineurs , dirigeant ,bénévoles..). J’espère que cette année sera que du plaisir et de beau moment pour tous car nous en avons besoin. Ca reste du foot, on doit le vivre avec plaisir , donc restez cool et kiffer. »