Outre sa volonté d’atteindre les 100 sélections et de dépasser les 41 buts de Michel Platini (deuxième buteur de l’histoire des Bleus derrière Thierry Henry, 51), Olivier Giroud (33 ans, 97 sélections, 39 buts) a exprimé ce jeudi son admiration pour Eduardo Camavinga, le jeune milieu rennais de 17 ans, convoqué pour la première fois (en vue des deux matches de Ligue des nations (en Suède samedi et contre la Croatie, mardi) :

« Eduardo nous bluffe clairement par sa maturité, que ce soit en dehors et sur le terrain. J’avais déjà vu quelques matches du Stade Rennais, je n’étais pas surpris. Il est très à l’aise, très prometteur, à seulement 17 ans. Ce qui m’a le plus surpris en arrivant à Clairefontaine, c’est de rencontrer quelqu’un de très souriant, à l’aise avec tout le monde, sociable. C’est un très bon petit. Je pense que c’est le début d’une longue aventure pour lui en équipe de France. Bien sûr qu’on prend un petit coup de vieux. C’est le choc des générations, c’est très motivant. Cela me donne envie d’être là pour lui donner des conseils et l’intégrer du mieux possible. Même s’il n’a eu aucune difficulté par son naturel et sa maturité à se fondre dans cette équipe de France. »