© Droits réservés / LAuRAFoot

La Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de Football (LauRA) a présenté, ce samedi 10 mars 2018, son plan de restructuration qui prendra effet en 2019/2020. Un plan qui facilitera le fonctionnement des clubs de ligue. Projet de restructuration des championnats de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de Football représentée par Bernard Barbet et Arsène Meyer.

Une nouvelle catégorie de jeunes.
Parmi les nouveautés, il y a la création d’une catégorie « U20« . Cette création fait suite à la problématique du grand nombre de licenciés qui quittent le club après l’année en « U19 ». La catégorie « U20 » permet à ces derniers de jouer une année de plus avec leurs camarades. Cependant, les meilleurs éléments auront la possibilité de jouer dans la catégorie « Senior ».
La coupe Gambardella sera aussi impactée par cette réforme. En effet, ce ne sera plus les U19, mais les U18 qui disputeront la prestigieuse compétition.

Déplacements plus courts, horaires plus souples.
Le nouveau plan de restructuration fera en sorte que les déplacements des clubs soient moins contraignants. Notamment pour les jeunes licenciés qui, avant d’être des footballeurs, sont surtout des collégiens ou des lycéens.
Actuellement, les horaires des rencontres sont difficilement modifiables. Avec la nouvelle réforme, il sera beaucoup plus simple pour les clubs de pouvoir modifier l’horaire d’un match, si les deux clubs opposés en sont mutuellement d’accord.

En manque d’arbitre.
Lors de la rencontre, il a été communiqué aux clubs, que ces derniers devraient, à l’avenir, fournir plus d’arbitres.

La Région en soutien des clubs
En présence de Laurent Wauquiez en tant que président de Région, ce dernier a insisté sur l’aide que le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes était en mesure d’apporter aux petits clubs de la région :
– Aide à l’organisation de sorties pour permettre aux licenciés d’assister à des matchs de foot professionnels à Saint-Etienne ou à Lyon.
– Aide pour les petits clubs en matière d’achat de matériel (ex : maillots). Certains clubs ont déjà perçu des aides allant jusqu’à 3 000 €.
– Aide à l’amélioration des terrains (ex : passage au synthétique).
– Aide à l’intégration de licenciés en situation de handicap.
De plus, la Région s’est engagée à accompagner financièrement la fédération dans son développement. C’est-à-dire que pour chaque euro versé par la fédération, la Région en fera autant.

(Source www.zoomdici.fr)