(Photo PQR / Jean Marie Thuillier)

C’est un très pâle GF38 qu’on a retrouvé en Normandie, tant au niveau de l’envie qu’au niveau technique. L’apport des 2 recrues offensives n’a pas eu le rendement attendu. Pour Vincent Hognon il faudra un peu de temps pour que l’amalgame et les automatismes prennent.
Hélas on ne peut pas se permettre de se réfugier derrière cette attente ! Le temps est compté, le temps est précieux, l’urgence de la réaction est imminente alors il faut bousculer un peu tout ça et ne pas se satisfaire de petites phrases toutes faites.
Des joueurs qu’on connaissait bien ne sont plus que l’ombre d’eux mêmes, l’organisation qui faisait la force de l’équipe la saison dernière a complètement disparu pour laisser place à des à peu près, des approximations.

Aujourd’hui au sein du GF38 le mal est profond
Esteban Salles le seul grenoblois exempt de tout reproche

(Source photo : Romain Quiblier / GF38)