Si, comme l’écrit le Dauphiné Libéré dans son édition du 24/08/2022, Yorik Ravet avait signé une prolongation de contrat avec le GF38 avant de partir en vacances, et que quelques semaines plus tard son employeur affirme ne pas avoir prolongé le natif d’Echirolles, il y a un problème contractuel. L’une des deux parties a commis une erreur grossière et dans ce cas précis ce sera à la juridiction prud’homale de trancher la véracité des propos de chacune des deux parties (seuls les contrats signés et enregistrés faisant foi, une parole donnée n’ayant aucune valeur). Les deux parties se retrouveront donc peut-être devant les tribunaux, on sait déjà par le passé que le GF38 a licencié pour faute grave Olivier Guégan (appel en cours) mais également l’entraîneur des féminines Nicolas Bach (D2 Féminines).